Affaire Jean-Michel Trogneux? Brigitte Macron assigne au tribunal ceux qui affirment qu’elle est un homme

Brigitte Macron toujours aussi splendide, et si vous pensez le contraire, vous êtes un misogyne!/DR
Brigitte Macron toujours aussi splendide, et si vous pensez le contraire, vous êtes un misogyne!/DR

La Première dame Brigitte Macron a assigné devant le tribunal judiciaire de Paris deux journalistes ayant diffusé sur Internet de théories affirmant qu’elle était une femme transgenre du nom de Jean-Michel Trogneux.

Une première audience a été fixée au 15 juin devant la 17e chambre du tribunal de Paris, a-t-on appris vendredi de source judiciaire, confirmant une information de M6.

L’action civile au fond de Brigitte Macron s’appuie sur le fondement des dispositions du code civil relatives à la vie privée, a indiqué cette source.

Parmi les deux femmes assignées par Brigitte Macron, il y a une journaliste indépendante qui a été un des principaux relais de cette théorie. Elles avaient diffusé sur la chaîne YouTube de la seconde, le 10 décembre, des photos de la Première dame et de sa famille.

Selon M6, les trois enfants de Brigitte Macron ainsi que son frère se sont joints à cette assignation notamment pour des faits d’atteinte à la vie privée, atteinte au droit de la personnalité, violation du droit à l’image.

Depuis plusieurs mois, des messages essaiment sur les réseaux sociaux pour clamer que Brigitte Macron, née Trogneux, serait en réalité une femme transgenre dont le prénom de naissance était Jean-Michel.

Un vaste complot serait à l’œuvre pour masquer ce changement d’état civil, à en croire cette théorie, qui s’est également déclinée en accusations, plus graves, de pédocriminalité portées contre la Première dame.

Source: AFP

5 Commentaires

  1. C’est ODIEUX. En plus il s’agit de “journalistes” mais comment peut on donner la carte de journaliste à de telles personnes qui déshonorent la profession. Brigitte macron un homme !! il ne manquait plus que ça.. On se souvient du calvaire qu’a vécu la chanteuse Sheila, qui a pourri sa vie et celle de sa famille pendant des années. D’ailleurs elle en parle encore comme d’une blessure béante jamais guérie. La justice devrait être plus sévère avec ces racailles de journalistes qui détruisent des vies dans la seule satisfaction de voir leurs noms s’afficher et les condamner à des dommages et intérêts absolument énormes pour leurs victimes…

    • On notera que la plainte n est pas du tout pour contredire le fond : a savoir une plainte en diffamation .
      Atteinte a la vie privé etc… mais pas en diffamation ce qui obligerait a debattre du fond plutot que de la forme .

      Cette plainte est plutot une reconnaissance de veracité sur le fait que JM trogneux est bien le transformiste brigitte et qui par la meme prouve que macron avait 14ans au moment des faits lorsque son trans professeur a des rapports avec .
      C est donc bien de la pedophilie qui se cache derriere avec le pasteur doucé etc..

      C est tres interessant de voir la plainte ainsi.

  2. Ce qui est curieux, c’est le motif des poursuites : “atteinte à la vie privée”, et non “diffamation”, propagation de calomnies, de mensonges.

    Dans le deuxième cas, il faudrait en effet que Brigitte-Michel fasse la preuve que c’est une calomnie, et donc la preuve de sa féminité…

    Dans le premier, cela signifie que les journalistes sont coupables d’avoir révélé un élément ressortant de la vie privée… mais un élément vrai.

    Je dis ça, je dis rien… Je m’interroge, c’est tout.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici