La banalisation des armes à feu en Martinique: troisième jeune tué en un mois

Image d'illustration / Photo: Pixlr
Image d'illustration / Photo: Pixlr

Un homme de 26 ans a été abattu mercredi vers 21h00 dans le bourg du François dans le sud-est de l’île, a-t-on appris auprès du parquet, portant à trois le nombre de victime d’homicide par arme à feu en Martinique depuis le début de l’année.

Un homme de 28 ans a également été gravement blessé à l’aine lors de ces tirs.

Les faits se sont produits durant le couvre-feu imposé sous le prétexte sanitaire, qui commence à 20h00. “C’était l’anniversaire de celui qui est décédé”, selon la radio locale RCI. “Les jeunes étaient rassemblés comme tous les soirs à proximité de l’école maternelle. Les bouteilles de champagne témoignent de la fête”

Le lieu du meurtre, situé dans l’une des artères principales de la commune, est toutefois connu pour être un point de deal de drogue, selon une source proche de l’enquête.

L’enquête a été confiée à la Section de Recherche de la gendarmerie.

Il s’agit du troisième homicide depuis le 1er janvier, le deuxième en zone gendarmerie, tous commis avec des armes à feu et visant des hommes âgés de 20 à 30 ans.

“On le dit depuis des années qu’il y a une circulation inquiétante d’armes sur l’île. Maintenant on se retrouve avec des armes neuves, parfois des armes de guerre”, selon le parquet de Fort-de-France qui souligne “une banalisation de l’usage des armes à feu récemment”.

La Martinique connaît une flambée de violence depuis les émeutes qui ont éclaté à la fin du mois de novembre 2021 sur fond de contestation de l’obligation vaccinale.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici