Jean-Jacques Bourdin a-t-il tenté de violer une journaliste dans une piscine? Le parquet analyse la plainte pour agression sexuelle

Jean-Jacques Bourdin / Photo: DR
Jean-Jacques Bourdin / Photo: DR

Journaliste politique phare de RMC et BFMTV, connu pour ses prises de positions anti-patriotes et pro-macronistes, Jean-Jacques Bourdin est visé par une plainte déposée mardi à Paris pour agression sexuelle.

Le parquet de Paris a reçu la plainte du chef d’agression sexuelle. Elle est “en cours d’analyse”. Ces faits sont possiblement prescrits.

La plaignante est une ancienne journaliste de BFMTV et RMC qui a déposé plainte au commissariat du XVIe arrondissement.

Cette femme, aujourd’hui âgée de 33 ans, qui a travaillé “pendant plusieurs années” avec le journaliste à la matinale de BFMTV-RMC, affirme que celui-ci “l’a saisie par le cou et tenté de l’embrasser à plusieurs reprises” dans une piscine d’un hôtel de Calvi en 2013, lors d’un déplacement professionnel.

Cette journaliste se serait “débattue” et serait parvenue à sortir de la piscine. Jean-Jacques Bourdin aurait alors dit: “J’obtiens toujours ce que je veux”. Puis il lui aurait envoyé, toujours selon ce récit, “pendant plusieurs mois des mails et des SMS insistants”.

Ni la communication de la chaîne d’informations en continu, ni l’avocate de Jean-Jacques Bourdin n’ont réagi dans l’immédiat.

Écarté de la matinale de RMC à l’été 2020 après 19 ans de service, Jean-Jacques Bourdin mène sa dernière saison à la tête de l’interview politique de 8h30 sur la radio et la chaîne d’informations en continu du groupe Altice Média.

Figure de la station, connu pour ses interviews orientées à gauche, l’animateur de 72 ans a commencé comme journaliste sportif sur RTL en 1976, où il a fait carrière avant de rejoindre RMC.

Sources: Le Parisien/ AFP

1 COMMENTAIRE

  1. J’avoue que cette histoire me fait beaucoup rire. Pour ceux qui avaient pu voir l’émission de L. Ruquier “on n’est pas couché”, se souviendront du passage de J.J. Bourdin, accompagné de Madame. Un couple imbuvable et Madame Bourdin qui n’avait pas du tout aimé le débat et qui en élevant la voix avait sermonné, Ruquier et ses chroniqueurs en déclarant très haut : “je ne suis pas que Mme Bourdin, sachez que je suis GRAND Reporter de guerre”.. Le mari avait baissé la tête et motus, pour pas énerver Madame… Elle a eu droit à quelques légères excuses et après, on lui disait ” vous, grande reporter de guerre”.. Elle a été la risée des plateaux TV et était même passée dans un bêtisier… C’est dire comme ils sont sympathiques tous les 2… Peut être que être allé voir ailleurs, c’était pour se venger de la harpie qu’il a à la maison…

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici