Ancien communiste devenu patriote, le député José Evrard est mort

José Evrard / Wikimedia Commons
José Evrard / Wikimedia Commons

Le député Debout la France du Pas-de-Calais, José Evrard, issu du PCF puis passé par le FN et les Patriotes, est décédé vendredi à Arras à 76 ans des suites du Covid-19, a-t-on appris auprès de son assistant parlementaire et de son fils. 

J’ai l’immense tristesse de vous annoncer ce soir la disparition du député du Pas de Calais José Évrard suite au Covid19“, a tweeté sur le compte du député son assistant, Guillaume Kaznowski.

Le fils unique du défunt, Rémi Evrard a précisé que son père, hospitalisé à Arras et qui militait contre l’obligation vaccinale et le pass sanitaire était vacciné.

Sur Twitter, Nicolas Dupont-Aignan a fait part de son “immense tristesse” pour la disparition de son “ami et collègue”, “fils de mineur” qui “incarnait cette terre du bassin minier”, “fidèle à ses convictions sociales et profondément amoureux de la France”.

Postier de formation avant de devenir permanent du Parti communiste à Lens pendant 15 ans, ce natif de Cauchy-à-la-Tour, José Evrard était militant communiste pendant 36 ans, montant jusqu’au poste du secrétaire départemental. Il avait quitté le Parti communiste en 2001 pour rejoindre le Front national en 2013 attiré par les “notions de souveraineté et d’indépendance nationale”.

Lors des élections législatives de 2017, il avait remporté sous l’étiquette Front national la troisième circonscription du Pas-de-Calais, par 52,94% des voix, en juin 2017 face au MoDem Patrick Debruyne.

En novembre 2017, José Evrard a quitté le FN à cause de son désaccord avec la nouvelle orientation du FN sur les questions européennes pour rejoindre Les Patriotes, parti présidé par Florian Philippot dont il devient le seul député à l’Assemblée nationale.

Il rejoint à la fin de l’année 2020 le parti Debout la France, présidé par Nicolas Dupont-Aignan, dont il devient vice-président. Il est la tête de liste du parti souverainiste aux élections régionales de 2021 dans les Hauts-de-France, lors desquelles sa liste a accueilli 2,04 % des voix. Dans le cadre de la pandémie de Covid-19, il s’oppose à l’obligation vaccinale et au passe sanitaire, bien que lui-même vacciné.

Source: Twitter/ AFP

1 COMMENTAIRE

  1. Un vaccin qui ne protège pas est il efficace ? Si non, pourquoi continuer à vouloir l’imposer de force ? Un policier dirait : ” suivez l’argent”.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici