Le Vatican impose la vaccination à tous ses employés en les menaçant de sanctions

Place Saint-Pierre / Photo: Fotolia
Place Saint-Pierre / Photo: Fotolia

Le Vatican a supprimé la possibilité pour les employés de présenter un test négatif pour accéder à leur lieu de travail, affirmant que seule une preuve de vaccination ou de guérison du coronavirus sera admise.

Un décret du Vatican signé jeudi par le secrétaire d’État, le cardinal Pietro Parolin, précise que l’obligation de présenter un passeport vaccinal pour se rendre au travail s’applique à tout le personnel de la Curie romaine et des institutions liées au Saint-Siège, ainsi qu’aux collaborateurs externes, aux visiteurs de l’État de la Cité du Vatican et aux travailleurs extérieurs.

Dans une décision particulièrement sévère, le cardinal Parolin déclare que le personnel dépourvu d’un laissez-passer vert valide “ne pourra pas accéder au lieu de travail et sera considéré comme absent de manière injustifiée, avec la suspension du salaire pour la durée de l’absence” et sera soumis aux autres conséquences qu’une telle absence entraînerait.

À partir du 31 janvier 2022, les personnes qui fournissent un service au Vatican en contact avec le public devront présenter “la documentation prouvant l’administration de la dose de rappel après le cycle primaire de vaccination“.

Le décret ne mentionne aucune exemption pour objection de conscience fondée sur des considérations morales.

Dans Note sur la moralité de l’utilisation de certains vaccins anti-Covid-19 de 2021, la Congrégation pour la doctrine de la foi a conclu que les vaccins sont moralement admissibles mais que le choix de recevoir ou de ne pas recevoir le vaccin doit être considéré comme “volontaire”.

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici