Un Tsigane accusé de meurtre s’évade de prison: un agent pénitentiaire blessé par balles par la complice

Image d'illustration / Photo: Adobe Stock
Image d'illustration / Photo: Adobe Stock

Un détenu, accusé dans une affaire d’assassinat et incarcéré à la maison d’arrêt d’Osny (Val-d’Oise), s’est évadé mardi 21 décembre dans la soirée de l’hôpital de Pontoise avec l’aide d’une complice. Un agent pénitentiaire a été blessé.

Une femme a tiré sur l’un des agents pénitentiaires qui l’escortaient pour le faire soigner, a-t-on appris auprès de l’administration pénitentiaire et de source policière.

L’homme, qui a réussi à prendre la fuite, est soupçonné de l’assassinat d’un jeune homme de 18 ans, à la fin du mois de septembre.

Sur le parking, armée d'”un fusil à pompe ou d’un fusil de chasse“, elle a menacé les gardiens de prison et “demandé à ce que le détenu soit détaché“.

Elle a ensuite ouvert le feu sur l’un des fonctionnaires qui a reçu “30 impacts de plomb, superficiels, dans le bas du dos“, le blessant légèrement, selon une source policière. Deux douilles de calibre 12 ont été retrouvées sur place.

L’homme, âgé de 28 ans, est arrivé au centre hospitalier vers 21h30, faisant l’objet d'”une extraction médicale après qu’il a été découvert dans sa cellule en train de se mutiler”, selon l’administration pénitentiaire, confirmant une information du site Actu17. La femme, le détenu et une “troisième personne qui faisait le guet” ont ensuite pris la fuite ensemble à bord d’une voiture, selon la source policière. Ils sont activement recherchés avec la diffusion d’une fiche aux services à l’échelle nationale.

L’homme, issu de la communauté des gens du voyage, était placé en détention provisoire dans une affaire d’assassinat commis fin septembre, a-t-on indiqué de même source. Il est soupçonné d’avoir tué à Valenton (Val-de-Marne) un jeune homme de 18 ans dans la nuit du 28 au 29 septembre. La PJ de Versailles a été saisie de l’enquête.

L’agent pénitentiaire blessé a été admis à l’hôpital en observation. Il a été “protégé par son gilet pare-balle” et “ses jours ne sont pas en danger”, selon l’administration pénitentiaire.

Sources: Le Parisien/ Actu17

3 Commentaires

  1. Juste une petite interrogation… Comment peut on s’évader de prison ? Surtout un étranger meurtrier qui devrait “normalement” être surveillé de près ??? Un complice certainement ? Lorsqu’on voit le nombre de grilles donc, de clefs pour arriver aux cellules, je ne pense pas que dans son gourbi, ce charmant prisonnier avait un système de reproduction de clefs… Enfin me semble-t-il ? Tout va bien, car nous avons un président Narcisse TREEEES content de lui et du “travail accompli” depuis qu’il nous pourrit la vie…

  2. haaa ces européens, l’excès d’alcool dans les veines et trop de cochon dans le ventre leur font perdre le nord. il n’arrivent meme pas à faire la différence entre un hopital et une prison. et en plus ce n’est pas un étranger. c’est un européen, comme eux. l’age joue des tours pas catholiques. chaque début a sa fin !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici