À Carpentras, un clandestin tunisien ivre et sous stupéfiants ouvre le feu sur les forces de l’ordre

Image d'illustration Photo: DR
Image d'illustration Photo: DR

Dans la nuit de mardi à mercredi, un clandestin tunisien, ivre et sous stupéfiants, a ouvert le feu sur les forces de l’ordre qui tentaient de l’interpeller après une rixe dans les rues de Carpentras, dans le Vaucluse. Par chance, aucun policier n’a été blessé et le forcené a été neutralisé et interpellé.

Dans la nuit du mardi 14 au mercredi 15 décembre, vers 2h du matin, des riverains du centre-ville de Carpentras ont alerté les forces de l’ordre pour signaler une violente rixe impliquant cinq personnes et au cours de laquelle une arme à feu était utilisée.

À leur arrivée sur place, plusieurs équipages de la police nationale ont découvert un des protagonistes, un homme de 49 ans, qui était blessé. Une douille de carabine a été retrouvée sur place. Les quatre autres personnes ont pris la fuite en courant avec les fonctionnaires à leur poursuite.

L’individu porteur d’une arme, une carabine de jardin de calibre 9mm Flobert avec le canon scié, a été pris en chasse par les policiers et s’est réfugié dans les parties communes d’un immeuble du quartier.

Alors que les policiers pénétraient dans le bâtiment, l’individu a fait feu dans leur direction avec son arme, sans toutefois les atteindre. En riposte, les agents ont fait usage d’un LBD 40 et d’un pistolet à impulsion électrique pour le neutraliser alors qu’il rechargeait son arme.

L’individu a alors été interpellé et emmené en garde à vue. Il s’agit d’un ressortissant tunisien de 23 ans en situation irrégulière sur le territoire. L’homme était ivre et sous stupéfiants, et est actuellement entendu par un officier de police judiciaire.

Le parquet de Carpentras a ouvert une enquête sur ces violences mais on ignore la teneur exacte des poursuites dont ce clandestin fait l’objet. Les trois autres participants à la rixe, dont on ignore les mobiles, sont activement recherchés par les enquêteurs.

Source: Actu 17

6 Commentaires

  1. Pooovre homme ! Il avait tellement soif et n’a pas trouvé d’eau pour se désaltérer.
    Est-ce de sa faute si un fusil à canon scié s’est jeté dans ses mains, il n’a rien pu faire contre ?
    Son index ne lui a pas obéi et a appuyé tout seul sur la détente. Peut être n’avait-il pas les “codes” ( l’Index ).

  2. Est ce que Darmanin s’est “rendu sur les lieux” pour apporter son soutien à la police et annoncer “avec force” : “c’est inadmissible… tolérance zéro”.. Ben non car le ZERO, c’est lui…

    • “un musulman alcoolisé”
      C’est déjà un problème, il n’ira pas au “paradis d’allah” car pour un muz, l’alcool est prohibé.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici