Thaïs d’Escufon, l’ex-porte-parole des identitaires, séquestrée et agressée sexuellement chez elle par un Maghrébin

Thaïs-d'Escufon/DR
Thaïs-d'Escufon/DR

Mardi dernier, Thaïs d’Escufon, 22 ans et ex-porte-parole du mouvement Génération Identitaire, a été séquestrée et agressée sexuellement à son domicile de Lyon par un individu affirmant être un migrant tunisien. La victime a réussi à éviter le pire et à expulser son agresseur de chez elle. Elle a porté plainte.

Mardi 7 décembre, Thaïs d’Escufon, l’ancienne porte-parole du mouvement de résistance à l’invasion migratoire Génération Identitaire, injustement dissous en mai dernier par le sinistre Gérald Darmanin, rentrait à son domicile de Lyon après une séance de sport.

Alors que la jeune femme de 22 ans, qui avait encore ses écouteurs sur les oreilles, poussait la porte de son domicile, un individu d’une trentaine d’années, de grande taille et de type maghrébin, l’a poussée à l’intérieur puis a refermé la porte à clef derrière lui.

La jeune femme s’est alors retrouvée prise au piège chez elle avec cet individu qui a d’abord tenté de l’amadouer en lui parlant de son parcours, celui d’un migrant originaire de Tunisie, avant de tenter de l’embrasser de force puis de la contraindre à une fellation.

La jeune patriote, malgré la violence de la situation, a réussi à résister à son agresseur et a pu, au bout d’une trentaine de minutes, le mettre à la porte de chez elle et à refermer la serrure.

La victime, en larmes et très fortement choquée, a ensuite prévenu un de ses amis par téléphone. Cette personne s’est précipitée à son chevet et l’a rassurée avant de l’accompagner dans un commissariat lyonnais où elle a porté plainte.

Il est à noter que les médias mainstream, qui ont eu vent de l’affaire à la suite du témoignage de la jeune résistante sur les réseaux sociaux, ont rapporté l’affaire en prenant soin de présenter les faits avec beaucoup de suspicion quant à leur véracité…

En effet, la parole des femmes victimes d’agression est sacrée sauf quant elle émane d’une patriote, d’une catholique ou de toute autre femme qui n’a pas la faveur des médias inféodés à l’idéologie dominante.

Sources: Le Progrès/ La Dépêche du Midi

 

5 Commentaires

    • petit caporal “la pomme” je croyais que tu allais modéré tes écrits mais il n’en est rien. un batard est un batard. alors chante à haute voix et le monde t’entendra. le monde libre sait très bien qui sont les fils de moutons, de colons et de harkis. plus d’un demi siecle après ils espèrent revivre l’époque du gratuit. c’est fini !!! le genre comme toi qui a été mis à la porte, ne vaut rien dans la société. alors il rale de rage. tu n’as pas de principes pour ne pas dire autre chose. je penses que ne te souviens meme pas de ton enfance perturbée. allez !!! hurle fort jusqu’à ce que rage s’en suive.

  1. Toujours de insultes et rien de constructif !
    Répondre à une question par une question comme vous le faites souvent pour ne pas répondre (pour ne pas dire toujours quand la question vous pose problème avec votre religion), vaudrait un zéro pointé.
    Quant à lire le torchon qui vous sert de référence, les extraits que j’en ai lu m’ont suffit : c’est un recueil d’horreurs où l’humanité n’a pas sa place.

  2. ENCORE un “maghrébin” . Je trouve même ce titre trop gentil… J’aurais préféré ses synonymes : crapule, racaille, assassins, élevés comme des animaux à traiter les femmes comme de la merde, comme eux mêmes ont vu traiter leurs mères.. D’ailleurs lorsqu’ils vous crachent “putain de ta mère”… C’est de la leur qu’ils parlent…

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici