Nicolas Hulot, prédateur sexuel ou victime d’un lynchage médiatique? La chute d’une icône

Nicolas Hulot à une manif de gauche / Photo: Flickr
Nicolas Hulot à une manif de gauche / Photo: Flickr

Au lendemain de l’ouverture d’une enquête préliminaire pour viol et agression sexuelle contre l’ex-ministre de la Transition écologique, son avocate a fait valoir “qu’il n’y aurait jamais de procès” en raison de la prescription des faits allégués.

Après la diffusion d’une enquête retentissante de France 2 dans laquelle plusieurs femmes accusent Nicolas Hulot de viol et d’agressions sexuelles entre 1989 et 2001, le parquet de Paris a ouvert vendredi 25 novembre une enquête préliminaire.

Aucune plainte n’a été déposée, mais le parquet de Paris suit là une habitude prise depuis quelques années dès qu’une victime mineure est évoquée, ce qui est le cas dans ce dossier, afin notamment de vérifier s’il n’en existe pas d’autres.

En toute hypothèse, s’agissant de frais prescrits, il n’y aura jamais de procès, donc jamais de culpabilité“, a rétorqué samedi 27 novembre l’avocate de l’ex-ministre de la Transition écologique sur BFMTV. Pour autant, elle estime que cette enquête peut-être une bonne chose pour son client.

Je pense que Nicolas Hulot se réjouit — enfin le mot est un peu fort au regard de la curée médiatique dont il fait l’objet, il n’est pas très en forme, il est même ‘anéanti’, c’est le mot qu’il a prononcé — que le débat se déplace enfin là où il doit s’exercer dans le respect des règles du droit”, a-t-elle expliqué.

L’ex-animateur de TF1″est jeté en pâture, il fait l’objet d’un lynchage médiatique” sur des accusations “qu’il ne comprends pas“, a fustigé l’avocate. “Il vit ça très douloureusement et je crois que tout être humain le vivrait douloureusement comme lui“, a-t-elle insisté, dénonçant une “opération de destruction“.

Est-ce qu’on a le droit de détruire un homme que la loi interdit de juger? Est-ce qu’on a le droit de détruire un homme en public, de le livrer à ce lynchage alors que la loi interdit qu’il soit jugé et pourquoi elle interdit qu’il soit jugé?”, a-t-elle martelé quelques instants plus tard.

Parce que tout ça remonte à 30 ans. Parce que la vérité d’hier n’est pas celle d’aujourd’hui. Parce que les souvenirs ne sont pas là. Même si dans son for intérieur et avec une sincérité et une puissance qui ne l’ont jamais quitté, Nicolas Hulot assure qu’il n’a jamais voulu contraindre une femme“, a assuré l’avocate. “Il y a ces deux vérités-là qui méritent autre chose que cette espèce de déballage, de haine qui ne mène à rien“, a-t-elle estimé.

La veille de la diffusion du reportage, Nicolas Hulot avait nié formellement sur ce même plateau ces accusations et annoncé quitter définitivement la vie publique, pour protéger ses proches et sa Fondation des retombées d’un “lynchage”.

Source: BFMTV

13 Commentaires

  1. Pourquoi n’y a-t-il pas la même interrogation sur la réalité des accusations pour d’autres personnes publiques que la presse a détruite avant même que la justice ne se prononce,et quand cette même justice n’utilise pas les récits plus ou moins inventés pour vendre du papier pour condamner ?
    Voir “la république des juges de Jacques Médecin de 1996 : c’est toujours d’actualité voir plus !

    • Avec un grand “SI”, Hulot est connu de tout ceux qui ont travaillé avec lui, pour être très attiré par le sexe féminin, on apprend quand même que lors de son ministère, Macron, et autres ministres dont la peu sympathique Schiappa, à l’époque ministre de la condition des femmes, l’ont couvert en annonçant haut et fort, qu’il avait leur soutien et que ce n’était que des calomnies… Aujourd’hui, devant les nouvelles révélations,Shiappa, s’embrouille dans ses explications, en essayant de rattraper ses conneries… Alors on pourrait se demander si Darmanin, accusé lui aussi d’actes sexuels “inappropriés”, qui a bénéficié d’un non lieu si lui aussi n’a pas été couvert dans cette affaire discrètement étouffée… En tout cas, ce qu’on peut dire c’est que c’est un monde bien pourri.

    • Quand une personnalité est mise en accusation, je n’y prête aucune attention car depuis l’élégant “balance ton porc”, ça n’arrête pas. Mais s’agissant de Hulot, j’avoue avoir un doute, car les langues se délient, de la part de personnes qui travaillaient avec lui et qui connaissaient son comportement envers les femmes.. Mais, jusqu’à preuve du contraire, laissons la justice faire son boulot…

  2. quel est le média ou le journaliste ( fourmilière des gens de l’information ) qui a osé révélé quoi que ce soit sur la fille cachée de François Mitterrand, alors que tous étaient au courant de sa vie privée. Madame Elise Lucet, depuis 1983, vous exercez votre métier, c’est à dire pendant plus de 10 ans durant sa présidence, quels étaient vos exploits en matière d’investigations ? là, nous constatons qu’il y a deux poids et deux mesures et c’est incontestable.

    • Mme Lucet a proposé à Hulot de voir et de répondre sur son reportage, chose qu’il a refusé. Et une fois que l’on a vu le documentaire il ne reste pas de doute. Mais enfin comme l’a dit son avocate avec la prescription il ne risque rien mais il n’empêche qu’il fait comme le Duhamel il va se cacher

  3. mouatène, encore une fois vous ne comprenez pas. Mais vu qui vous êtes je ne suis pas surpris. Vous pratiquez pourtant le double langage dans les messages que vous avez osé laissé ici mais toujours dans le sens qui favorise l’islam : ce n’est pas le cas ici alors vous êtes dépassé.

    • votre problème avec l’islam vous regarde vous seul, cela ne m’intéresse pas du tout. à l’occasion je vous rappelle que le documentaire qui pourrait vous etre interessant passe aujourd’hui 29 novembre à 14 heures 30 et dont le titre est ” QUE FETE T’ON LE 14 JUILLET ” sur la chaine “française” HISTOIRE. cela vous aidera au moins d’apprendre votre histoire, si vous estes un français. franchement, moi j’en doute. quant à je suis dépassé comme vous dites, l’avenir nous dira qui est dépassé. pour un mutilé au cours d’un exercice qui se retrouve sans voie, l’avenir ne doit pas etre gai.

  4. Ce genre de révélations n’est pas nouveau, PPDA, Richard Berry et j’en passe y ont eu droit, témoignages à l’appui. Je n’ai pas l’habitude d’y prêter attention, j’attends seulement la suite. Mais là je trouve que ça fait beaucoup.. On verra le résultat. Ceci dit, ce qui m’a beaucoup choquée, c’est que ce soit un tribunal médiatique qui ait fait ces déclarations. Maintenant quand ce n’est pas Facebook et autres saletés qu’on appelle réseaux “sociaux”, ce sont les media qui jugent et jettent les gens en pâture.. Est bien normal ? Avec Elise Lucet, Mediapart, peut fermer boutique, la croque mort est à l’affût.

  5. Vous parlez de lui comme d’une “icône”.. Ce sont certaines personnes qui en ont fait une icône. Perso, je ne lui ai jamais porté d’intérêt quelconque, il ne m’a jamais épatée en quoi que ce soit. J’ai été très surprise lors de sa nomination au poste de ministère de l’écologie, pour s’en barrer peu de temps après en l’annonçant avec perte et fracas à la radio, et je m’en souviens d’une façon extrêmement hautaine. Et son annonce étonnante, la veille de l’émission sur lui, étonnante puisque on se demandait bien de quoi il parlait… J’appelle ça, “prendre les devant”. Mais ce monsieur ne m’intéresse pas du tout, et s’il est coupable, il paiera c’est tout. c’est de pire en pire..

  6. Tiens !! aujourd’hui, Hulot oublié, les media sont passés à autre chose : le champion olympique de natation, Yannick Agnel, qui aurait violé une gamine de 13 ans… présumé innocent, mais ce n’est pas grave, les media avides, sont à l’affut et l’on déjà porté au pilori… Je me souviens avoir connu des gamines de 13 ans, qui avaient déjà une bonne expérience sexuelle. Alors de croire que la virginité demeure intacte jusqu’à la majorité… c’est vraiment croire que le père Noël existe… Et de nos jours, c’est encore pire..

  7. Si quelqu’un se souvient du film : “Les risques du Métier” dont le rôle principal était tenu par un l’excellent Jacques Brel. C’était l’histoire d’un enseignant qui était accusé par une élève de l’avoir violée. Cet instituteur était arrêté, mis en prison, la population lui crachait dessus, l’enfer, sa vie brisée. Et en fait après avoir subi tout ça, la demoiselle finissait par avouer qu’elle avait menti pour des raisons complètement débiles, que ses parents avaient crue sur parole Et des histoires comme celle là, il y en a eu combien avec pour conséquence le doute de la populace qui poursuivront le malheureux tout sa vie.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici