La liste des fayots de Macron: 600 élus locaux lui cirent les pompes en public

Image d'illustration / Photo: Pixlr
Image d'illustration / Photo: Pixlr

Non, ce n’est pas une blague. Plus de 600 élus locaux, dont 400 maires, ont lancé samedi un appel pour soutenir la réélection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, en saluant “un quinquennat favorable aux territoires et aux communes”, dans une tribune parue dans le JDD.

Pour relever les défis immenses qui sont ceux de la Nation — réindustrialisation, poursuite du désenclavement de nos communes, construction de logements, préservation de nos paysages et réussite de la transition écologique —, nous avons besoin de continuité et de stabilité“, écrivent les 661 signataires.

Parmi ces cireurs de pompes, outre l’ancien Premier ministre désormais maire du Havre Édouard Philippe, Christian Estrosi (Nice), Hubert Falco (Toulon), Christophe Béchu (Angers), Caroline Cayeux (Beauvais), Olivier Klein (Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis), David Valence (Saint-Dié-des-Vosges), Alain Chrétien (Vesoul), Karl Olive (Poissy dans le Yvelines), Jean-Charles Orsucci (Bonifacio), Sonia Lagarde (Nouméa) ou Sandra Trochimara (Cayenne).

Pour nous, élus locaux de l’Hexagone, de la Corse et des Outre-mer, venus de tous les bords politiques et n’ayant souvent aucune étiquette, le compte y est“, poursuivent les auteurs du soutien au président de la République.

Les auteurs prétendent ne poursuivre “aucun intérêt partisan” mais l’intérêt général. “Nous voulons tout simplement poursuivre la relation de confiance qu’en cinq ans, nous avons pu tisser avec l’État“, ajoutent ces élus.

Ce “premier acte concret de la pré-campagne du candidat Emmanuel Macron” intervient deux jours après la clôture du congrès de l’Association des maires de France, qui a vu le fiasco de Macron qui n’a pas pu imposer son candidat, tandis que le maire de Cannes, le très anti-macronniste David Lisnard accédait à la présidence de l’AMF avec 62,3 % des suffrages exprimés.

Source: AFP

3 Commentaires

  1. NICE : On en sait quelque chose, Estrosi, plus grand lèche cul en chef de France et connu de tous es media et autres personnalités, change de veste à chaque élection, il se prostitue tous les 5 ans, ne serait ce que pour avoir un poste de responsable du PQ à l’Elysée. Je ne comprends pas que les LR ne l’aient pas encore éjecté puisqu’il les trahit à chaque élection. Un vendeur de mobylette qui se veut ministre. Il a été ministre de l”INDUSTRIE”, rien que ça, sous la présidence de Sarkosy, Il était tellement nul que c’est Sarko qui prenait la parole à sa place et il n’a pas duré longtemps, d’ailleurs qui s’en souvient ? Maintenant il vend Nice à Macron, mais il oublie une chose, c’est que Nice, c’est comme un appartement, vendue vide d’occupation car si ce traitre pense que les niçois vont voter Macron, il peut aller se faire voir. Le jour où il dégagera de la mairie de Nice, je crois qu’on va avoir de drôles de surprises car au niveau magouilles et je ne parle pas des dettes colossales qu’il va laisser car en plus ce nul se prend pour Ramsès, Nice est devenue une passoire, des trous partout, on ne peut plus circuler et rivalise avec Paris au niveau de la saleté grandissante, des incivilités, des agressions.. Un dégoût profond de cet homme là

    • Vous avez raison mais quand il s’agit du maire de votre ville, en plus pour lequel vous n’avez pas voté… Croyez moi ça donne des envies de…. Il n’a jamais été ni droite, ni gauche, il a même été extrême droite en cirant les pompes de J. Peyrat… C’est un homme méprisable. Il y a quelques jours, on a entendu que concernant la vaccination, il “suivait les recommandations du président de la république”, C’est pire que cirer les pompes, il lui lèche le c***

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici