“Sales Français de merde!” Des “jeunes” agressent et blessent des policiers à Villeurbanne, ils sont remis en liberté!

Image d'illustration / Photo: Fotolia

Vendredi dernier, trois policiers en civil ont été insultés et agressés par un couple de “jeunes” à Villeurbanne, près de Lyon. Les trois agents ont été blessés. Interpellé, le couple, déjà connu de la justice, a été laissé en liberté!

Vendredi 12 novembre, trois policiers en civil avaient décidé de prendre leur pause déjeuner dans un fast-food du quartier à forte population immigrée des Gratte-Ciel, à Villeurbanne, dans la banlieue de Lyon, dans le Rhône.

Alors que les trois fonctionnaires descendaient de leur voiture garée dans le quartier, ils ont croisé un couple de “jeunes” d’une vingtaine d’années. Les “jeunes”, s’estimant agressés par un “mauvais regard” qu’auraient lancé les trois hommes, se sont mis à les insulter.

Fils de pute“, “Sales Français de merde” ont notamment été proférés par ce couple issu de la diversité. Les trois agents, pour calmer les “jeunes”, ont alors fait état de leur qualité de policiers. Fatale erreur!

Une bouteille a alors été lancée sur leur véhicule aux cris de “Nique la police!” et le couple n’a pas hésité à leur cracher dessus. Devant une telle agressivité, les policiers ont décidé de les interpeller.

Mais l’homme et la femme ne se sont pas laissés faire et une pluie de coups de pieds et de poings s’est abattue sur les fonctionnaires, la femme allant même jusqu’à mordre un des agents! Il faudra le renfort d’un gendarme hors service pour maîtriser le couple.

Finalement, les deux violents ont été interpellés mais les trois policiers ont été blessés. Deux d’entre eux se sont vu attribuer pas moins de 15 jours d’ITT dont l’un pour une fracture du bassin.

Placés en garde à vue, les deux “jeunes”, déjà connus des services de police et de justice, sont poursuivis pour outrages, rébellion et violences sur agents dépositaires de l’autorité publique.

Déférés au parquet de Lyon, ils ont été mis en examen. Malgré les importantes blessures occasionnées aux policiers, les magistrats ont décidé, en attendant leur procès prévu le 30 décembre prochain, de les remettre en liberté!

Sources: Le Progrès/ Lyon Mag/ Actu 17

 

7 Commentaires

  1. Comment faire confiance à notre justice et croyez-vous que nos forces de l’ordre vont accepter longtemps de travailler dans ces conditions ?

  2. Justice de merde , remis en liberté pour continué leurs exactions sur toutes personnes qui aura le malheur de les croisés.

  3. des individus auteurs d’outrage, rebellion et voie de faits sur agent de la force publique, laissés en liberté provisoire, n’est nullement la faute des magistrats. c’est le manque de places dans les prisons et les juges en sont conscients. il faudrait peut etre songer à réhabilité cayenne, et là tout le monde se tiendra à carreaux.

  4. Ils ont été remis en liberté… Et après on se demande pourquoi ces racailles ont tous les droits et savent qu’ils n’ont rien à craindre que même la justice a peur d’eux. Dans quel pays sommes nous ?

  5. mouatène, si déjà nous renvoyons tous vos coreligionnaires qui sont dans nos prisons vers leur pays d’origine, il y aurai d’un seul coup beaucoup de place dans nos centres pénitentiaires.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici