À Toulouse, une patrouille de police attaquée par une centaine de racailles dans un quartier sensible

Image d'illustration/DR
Image d'illustration/DR

Samedi dernier, une patrouille de policiers a été prise à partie par une centaine de “jeunes” qui étaient rassemblés pour le tournage d’un clip de rap dans un quartier sensible de Toulouse. Les policiers ont été la cible de jets de projectiles et de tirs de mortiers d’artifice. Un seul individu a pu être interpellé.

Samedi 13 novembre, vers 16h30, plus d’une centaine de “jeunes” étaient rassemblés dans le quartier à large majorité immigrée de Bagatelle, à Toulouse, pour assister au tournage d’un clip de rap.

Bientôt, une patrouille de policiers de la brigade spécialisée de terrain (BST) est passée à proximité immédiate du rassemblement, déclenchant la fureur des racailles qui n’ont pas supporté cette incursion policière sur leur territoire.

Les fonctionnaires ont alors été la cible d’une attaque en règle et se sont fait caillassés par la foule de “jeunes”. Certains étaient armés de mortiers d’artifice avec lesquels ils n’ont pas hésité à allumer les agents en tir tendu.

Les policiers visés n’ont eu d’autre choix que de riposter avec notamment de nombreuses grenades lacrymogènes et ont dû appeler d’importants renforts pour repousser la fureur de leurs assaillants.

Finalement, un calme précaire est revenu dans le quartier vers 18h et un individu suspecté d’avoir fait usage d’un mortier a été interpellé et placé en garde à vue. Par chance, aucun policier n’a été blessé lors de ces violences.

Il est à noter que, le mardi précédent, le commissariat situé dans le quartier sensible de Bellefontaine avait lui aussi été la cible d’une attaque à coups de mortiers d’artifice lancée par un groupe d’individus dont aucun n’a pu être interpellé.

Sources: La Dépêche du Midi/ 20 Minutes/ Actu Toulouse

4 Commentaires

  1. Mais lorsqu’on dit que bientôt ils feront la loi chez nous.. Et on va apprendre que le petit roquet Darmanin, entouré d’une armée de gardes du corps, va “se rendre sur place”, enfin je veux dire, bien sûr pas dans la banlieue en question, non dans le commissariat bien gardé des policiers victimes de ces agressions. Il va les féliciter et va balancer : “on fera tout pour retrouver les coupables, et ils seront sévèrement punis car tolérance ZERO” HIHIHI… E parlant de ZERO, je crois que c’est lui et sa bande de clowns qui sont ZERO..

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici