Des millions de Bill Gates pour le plus grand l’hebdomadaire allemand. À quoi serviront-ils?

Bill Gates. Le siège du Spiegel / Photo: Wikimedia Commons. Pixlr
Bill Gates. Le siège du Spiegel / Photo: Wikimedia Commons. Pixlr

La Fondation Gates soutient Spiegel, l’hebdomadaire allemand le plus influent, avec un don de 2,9 millions de dollars. L’objectif de ce soutien est de “rendre compte des divisions sociales dans le monde et de permettre de comprendre comment les surmonter“, selon la Fondation.

La Fondation Bill et Melinda Gates annonce qu’elle soutiendra l’édition en ligne du Spiegel, le plus grand magazine d’opinion allemand, avec 2,9 millions de dollars supplémentaires dans les années à venir.

Officiellement, l’objectif de cette subvention est de “rendre compte des divisions sociales dans le monde et de faire comprendre comment les surmonter“. En clair, présenter une vision du monde qui colle avec l’agenda des Gates.

Les versements doivent être échelonnés sur 41 mois. Spiegel avait déjà reçu un soutien financier de la Fondation Bill et Melinda Gates en 2018.

Fondée par Bill Gates, cofondateur de Microsoft, et son ex-femme Melinda Gates, la fondation est la plus grande fondation privée au monde avec des fonds propres de près de 46,8 milliards de dollars américains. Fondée en 2000, la Fondation Bill et Melinda Gates est basée à Seattle et dispose également d’un bureau à Berlin depuis 2018.

La fondation accorde chaque année quatre milliards d’euros de subventions, principalement dans le domaine de la lutte contre la pauvreté et celui de la santé mondiale, comme récemment les vaccins.

Fondé après la guerre sur le modèle des titres américains Time et Newsweek, Spiegel est le plus lu et le plus influent des hebdomadaires d’information allemands.

En décembre 2018, le magazine révèla qu’un de ses collaborateur les plus connus et récompensé à de nombreuses reprises, Claas Relotius, falsifiait ses articles depuis plusieurs années. Cette affaire est emblématique pour statuer que les soi-disant “vérificateurs des faits” ne vérifient rien du tout et imposent la censure idéologique.

Source: Berliner Zeitung

La jeune génération de journalistes: ils mentent et sont à 90% de gauche

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici