Trois interpellations dans l’affaire des policiers poignardés à Cannes par un Algérien “au nom du Prophète”

Trois personnes issues de l’entourage de Lakhdar Benrabah, l’auteur de l’agression au couteau d’un équipage de police “au nom du Prophète” devant le commissariat de Cannes ont été interpellées.

Il s’agit de proches, l’une des personnes travaillait pour lui et une autre l’a logé“, a indiqué une source policière, précisant que l’assaillant possédait “une petite entreprise de maçonnerie“.

Nous essayons de comprendre les motivations de l’auteur des faits“, a précisé cette source policière, confirmant une information de France Bleu Azur.

Une enquête pour tentative d’assassinat a été ouverte depuis lundi par le parquet de Grasse.

Lundi à 6h30, Lakhdar Benrabah, un ressortissant algérien âgé de 37 ans a frappé au couteau deux des quatre policiers présents à bord d’un véhicule de police. Ils n’ont pas été blessés, protégés par leur gilet pare-balle.

L’attaque s’est déroulée sur un parking du commissariat de Cannes. L’équipage s’apprêtait à partir en patrouille lorsqu’il a été attaqué par l’homme, selon les premiers éléments de l’enquête.

Un premier policier a été frappé à plusieurs reprises avec l’arme. Contournant le véhicule, l’assaillant s’en est ensuite pris à une autre policière en lui portant également plusieurs coups de couteau.

Selon le parquet de Grasse, l’agresseur a été finalement “neutralisé” par un troisième policier qui a fait feu. Un quatrième policier se trouvant dans l’habitacle a tiré quant à lui à travers la vitre du véhicule.

“Atteint à deux reprises”, l’agresseur a été transporté au centre hospitalier de Nice et pris en charge par une équipe chirurgicale.

Son pronostic vital n’était plus engagé lundi soir, avait indiqué le parquet de Grasse qui est chargé de l’enquête. Le parquet national antiterroriste a un rôle d’observateur à ce stade de l’enquête.

Selon les médias italiens, l’agresseur était entré illégalement en Italie, avant de faire une demande de titre de séjour.

Source: AFP

5 Commentaires

  1. c’est suite au refus de la prefecture de lui délivrer une carte de séjour que l’agresseur s’en est pris aux policiers qui, ont été supposés étre les responsable du refus, suite à une enquete sociale. il n’en demeure pas moins que l’auteur a agressé intentionnellement les agents de l’ordre public et la tentative d’assassinat est justifiée. l’auteur de l’article en rajoute un peu et on comprend son attitude à s’attaquer à un religion par méconnaissance et on lui souhaite prompte guerrison. quant à l’auteur, c’est un potentiel criminel et il mérite la sentence d’un tribunal.

    • Et bien la sentence doit être très simple, pourquoi le garder au frais de la princesse dans une prison française ? il faut le dégager dès que possible d’où il vient et surtout, qu’on redonne à la police aux frontières son but originel, surveiller que les indésirables surtout meurtriers ne reviennent pas. Les frontières passoires ne sont plus tolérables.

      • Et vous Mouatène, quand vous supprime-t-on votre autorisation de séjour que vous puissiez repartir avec votre coreligionnaire au couteau ?

      • hééé oui, il est arrivé le temps ou c’est le peuple qui demande à etre “cloturé”. cela me rappelle les années de braises. le monde est tellement petit et le temps tellement court.

  2. la pomme, bonjour. je vais quand meme satisfaire votre curiosité. je ne suis chez personne. je vies chez moi dans mon pays, dans une petite ville au bord de la mer et je passes mes journées à la peche à la palangrotte. c’est ce qui fait le bonheur d’un retraité. j’espères que vous vivez bien aussi. sans rancune et bonne journée.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici