Des croix de Lorraine taguées sur des mosquées. Comment en faire un acte raciste?

Photo: Twitter
Photo: Twitter

Ça pleurniche à fond dans l’islamosphère. Après que des croix de Lorraine, un symbole gaulliste de la Résistance, ont été taguées sur une mosquée de Pontarlier, les musulmans ont saisi l’opportunité pour faire ce qu’ils font de mieux: se victimiser.

À Pontarlier, les croix ont été apposées sur les murs de la mosquée Philippe-Grenier et sur ceux de l’Association des Turcs de Pontarlier, a indiqué Abdallah Zekri, président de l’Observatoire national de lutte contre l’islamophobie, un lobby islamiste bien connu.

Abdallah Zekri, qui a fait de la prétendue islamophobie le cheval de bataille de l’islam politique en France, est bien connu pour ses positions radicales, comme par exemple la “contextualisation” de la flagellation des femmes adultères dans la charia. C’est aussi lui qui estimait que “qui sème le vent récolte la tempête”, à propos de Mila, cette ado menacée de mort pour sa critique se l’islam.

Sur la mosquée, les policiers ont ainsi dénombré six croix de Lorraine, tracées avec une bombe de peinture rouge, selon le parquet.

Des croix similaires ont aussi été retrouvées sur le bâtiment de l’Association de l’amitié franco-turque de Montlebon, près de Morteau, à une trentaine de kilomètres au nord de Pontarlier, selon Abdallah Zekri et le parquet.

Pour ces quelques gribouillis, les responsables musulmans ont tout de suite dénoncé une “provocation”, tandis qu’une enquête va être diligentée par le parquet de Besançon.

Les tags sur la mosquée ont été constatés dimanche matin par des fidèles qui allaient prier, a indiqué son président Boubaker Lamamra, qui devait déposer plainte.

Il sera difficile de crier au racisme ou à l’extrême droite devant le symbole du général De Gaulle utilisé d’abord pendant la Seconde Guerre mondiale. Comment rapprocher ce symbole patriote d’une croix gammée raciste? “Nous sommes très surpris que ce soit une croix de Lorraine“, a en effet déclaré Abdallah Zekri.

Mais le chasseur de l’islamophobie ne se décourage pas. L’emploi de la croix de Lorraine, symbole de la Résistance, pourrait signifier “on résiste à l’islam“, a-t-il estimé, voyant dans ces tags un acte “islamophobe“, bien évidemment.

Nous condamnons avec force cette provocation“, a ajouté Abdallah Zekri, qui en a profité pour dénoncer un “climat malsain” autour de l’islam. “Nous sommes en pleine ligne droite vers l’élection présidentielle et les discours actuellement de haine ne font que renforcer les actes” anti-musulmans.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici