“La Momification pour les nuls”. Un papyrus égyptien d’il y a 3500 ans vous permet de réaliser une momie chez vous

Image d'illustration/Wikimedia Commons
Image d'illustration/Wikimedia Commons

“La momification pour les nuls”. Un égyptologue danois a retrouvé un ancien papyrus égyptien qui serait le plus ancien guide pratique jamais trouvé.

Les instructions détaillées sur ce document vieux de 3500 ans environ viennent s’ajouter aux deux seuls autres guides connus. Le papyrus fait plus de trois mètres de long, selon un communiqué de l’Université de Copenhague.

Connu sous le nom de Papyrus Louvre-Carlsberg, coupé en deux, le papyrus se trouve à moitié au musée du Louvre à Paris et à moitié dans la collection des papyrus de l’Université de Copenhague.

Les deux pièces appartenaient auparavant à des collectionneurs privés et plusieurs parties de la feuille manquent encore.

C’est la première fois que la moitié de Copenhague, qui ajoute des détails macabres sur l’embaumement des momies à la moitié de Paris, est traduite.

Les sources écrites sur les anciennes méthodes d’embaumement égyptiennes sont rares, car la momification était considérée comme un art sacré pour une élite peu nombreuse. Les égyptologues pensent que la pratique était principalement transmise de bouche à oreille.

Seuls deux autres guides de momification antiques ont été trouvés auparavant.

Le nouveau manuscrit donne des descriptions “extrêmement détaillées” qui ne figuraient pas dans les découvertes précédentes, y compris le processus d’embaumement du visage de la personne.

Nous obtenons une liste d’ingrédients pour un produit composé en grande partie de substances aromatiques et de liants à base de plantes qui sont cuits dans un liquide, avec lequel les embaumeurs enduisent un morceau de lin rouge“, a déclaré l’égyptologue Sofie Schiødt, de l’Université de Copenhague.

Le lin rouge est ensuite appliqué sur le visage du défunt afin de l’enfermer dans un cocon protecteur de matière parfumée et anti-bactérienne“, a-t-elle poursuivi.

Le guide précise que l’embaumeur doit travailler sur le cadavre tous les quatre jours, ce qui serait marqué par une procession rituelle du corps pour un total de 17 processions.

Entre les intervalles de quatre jours, le corps était recouvert de tissu et recouvert de paille infusée d’aromates pour éloigner les insectes et les charognards“, a-t-elle ajouté.

La momie est achevée le 68e jour et ensuite “placée dans un sarcophage, après quoi les derniers jours sont consacrés à des activités rituelles permettant au défunt de vivre dans l’au-delà“, a écrit Sofie Schiødt.

Source: Live Science

1 COMMENTAIRE

  1. Des momies… Si on veut en voir, on regarde le cheptel ministériel du gouvernement Macron. Il en a nommé une pléthore pour les remercier des services rendus et après il les met dans un placard car il fait le job tout seul sans leur demander leur avis; D’ailleurs c’est comique car même les journalistes, quand on leur demande qui est Mme ou Mr xxx, ils ne savent pas, ils doivent penser que c’est la boulangère du coin. J’en ai eu la preuve, il y a peu dans une émission TV. Au moins tout le monde rigolait, moi aussi.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici