En Suède, le directeur d’une école musulmane a détourné des millions de subventions pour les envoyer en Somalie

Abdirizak Waberi /Photo: Twitter
Abdirizak Waberi /Photo: Twitter

L’ancien directeur d’une école musulmane en Suède est accusé d’avoir escroqué des millions de couronnes suédoises aux contribuables et d’avoir fait passer l’argent en Somalie où il a financé un groupe islamiste.

Abdirizak Waberi, ancien député du parti de centre-droit des Modérés et ancien directeur de l’école musulmane Römosse à Göteborg, est accusé d’avoir escroqué aux contribuables 13 millions de couronnes suédoises (1,3 million de euros) et d’avoir envoyé l’argent en Somalie.

Abdirizak Waberi est devenu le principal suspect dans deux enquêtes sur le détournement d’argent et son passeport a été confisqué car les procureurs craignent qu’il prenne la fuite.

Selon l’enquête sur ses activités, il a acheminé à divers destinataires en Somalie de l’argent censé servir à l’éducation et à l’industrie de la pêche dans ce pays africain.

Il est question de factures frauduleuses entre l’école et deux sociétés dont Abdirizak Waberi est propriétaire.

Treize millions de couronnes de subventions municipales destinées à des activités scolaires ont disparu“, a déclaré le parquet. Waberi a été inculpé de détournement de fonds mardi.

Une partie de l’argent envoyé en Somalie est allée au parti islamiste de l’Unité nationale, dirigé par Waberi lui-même. Ce parti souhaite que la Constitution somalienne soit fondée sur l’islam et les lois islamiques.

Une partie de l’argent sert à payer ses frais d’hôtel et de voyage à l’étranger, une grande partie est destinée à deux organisations somaliennes. L’une serait une organisation de secours, l’autre un parti politique“, a déclaré le parquet.

L’inculpation pour détournement de fonds intervient quelques mois à peine après le licenciement d’Abdirizak Waberi de son poste de directeur de l’école de Römosse, en juin dernier, à la suite d’accusations de malversations financières à son encontre.

À l’époque, Waberi avait affirmé que les accusations étaient un complot contre lui de la part d’autres personnes qui voulaient prendre le pouvoir dans les écoles. “C’est leur façon de me salir. C’est une attaque personnelle“, a-t-il déclaré.

L’argent des contribuables suédois est allé à des groupes islamistes radicaux dans le passé. Un rapport de 2020 affirme que 1,2 milliard de couronnes suédoises (120 millions d’euros) avait été versé à 49 entreprises et groupes dirigés par des islamistes radicaux sur une période de cinq ans.

La majorité de ces sommes proviendrait également du financement des écoles par les municipalités locales et des subventions de l’Agence nationale suédoise pour l’éducation.

Source: Aftonbladet

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici