Pendant que les antifas cassent tout, Darmanin dissout une assoce de droite

Gérald Darmanin / Photo: Wikimedia Commons
Gérald Darmanin / Photo: Wikimedia Commons

Après avoir assassiné Génération Identitaire, Darmanin a décidé de faire subir de même sort à une autre association de jeunes de droite, Alvarium.

Qu’est-ce qu’Alvarium? Un groupe de patriotes et nationalistes d’Angers, qui mènent des actions culturelles, sportives et sociales dans leur région en militant pour une France traditionnelle et identitaire. Rien de bien méchant, si l’on compare Alvarium aux innombrables groupuscules antifas composés de casseurs, de punks à chiens et de black blocs.

En nous rendant sur le site internet d’Alvarium, nous n’avons trouvé qu’un discours certes très à droite, mais n’appelant en rien à la violence, ni au racisme, ni au fascisme. Trop à droite, cependant, pour les macroniens, tellement prompts à détecter du néo-nazisme partout où il n’y en a pas.

“J’ai engagé ce jour une procédure contradictoire à l’encontre d’un groupement de fait d’ultra-droite, l’Alvarium, situé à Angers, en vue de sa dissolution. Les nombreux faits constatés, les signalements répétés de nombreux élus, dont le maire d’Angers, motivent cette action”, déclare Darmanin sur Twitter.

Il se trouve que le maire d’Angers est un ex-UMP, aujourd’hui secrétaire général d’Horizons, le parti d’Édouard Philippe, dont le but est la réélection d’Emmanuel Macron. C’est donc pour rendre service à ce macronien pur jus que Darmanin s’apprête à tuer une association qui le dérange.

Mais le plus étrange, dans cette affaire, est la formulation dont use Darmanin pour condamner Alvarium: “un groupement de fait d’ultra-droite”. Pourquoi “de fait”? Darmanin s’exprime comme s’il y avait une face cachée d’Alvarium, et qu’il refusait de nous la révéler. Mais s’il s’y refuse, alors, en vertu de quoi se permet-il de condamner? Quant à l’expression “ultra-droite”, on sait ce qu’elle recouvre: la volonté de faire passer les nationalistes pour des terroristes, à une époque où “extrême droite” fait de moins en moins peur.

Notre sentiment est que ce “de fait” signifie: “Je ne peux pas le prouver, mais je le dis quand même”. À ce compte-là, toute la droite est “de fait” d’extrême droite, et toute l’extrême droite est “de fait” d’ultra-droite. Contrairement aux antifas qui sont “de fait” pacifiques, bien entendu. Ce qui les autorise à tout casser impunément.

Sources: Twitter, Alvarium

 

1 COMMENTAIRE

  1. C’est ce demander si Darmanin n’est pas un ex membre d’extrême gauche vue qu’il dissous et interdit uniquement des mouvements politique orienter très a droite, alors que ceux non rien fait de répréhensible ; laissant de ce faite champs libre a l’extrême gauche qui casse , incendie, agresse en toute tranquillité.
    Quand aux citoyens – citoyennes ils doivent rasés les mur pour rester en vie.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici