Le livre de Marlène Schiappa fait un flop en librairie… et ses fans mentent!

Marlène Schiappa
Marlène et ses fans

Éric Zemmour a vendu plus de 150 000 exemplaires de son dernier livre, La France n’a pas dit son dernier mot. Un énorme carton, qui le classe dans le peloton de tête des auteurs français en 2021.

Et Marlène Schiappa, combien a-t-elle vendu de Sa façon d’être à moi, un roman ultra-neuneu racontant l’histoire d’amour entre une gentille de gauche et un méchant de droite? Un peu moins que Zemmour, forcément.

100 000? Vous rêvez. 10 000? Non. 1 000? Toujours pas. 100? Même pas!

64. Oui, vous avez bien lu: soixante-quatre! Pas un de plus. Même pas de quoi remplir une salle de cinéma de village. “C’est pour ça qu’elle rage sur Zemmour”, commente avec humour, sur Twitter, Laurent Obertone, auteur de best-sellers anti-politiquement corrects, donc anti-Schiappa.

Mais le grotesque de cette affaire ne s’arrête pas là. Car les fans de Schiappa, sur leur comte Twitter, “Avec Marlène”, prennent la défense de leur idole avec une mauvaise foi qui relève de la folie furieuse.

En effet, ils écrivent: “Admettons que le livre se vende en 64 exemplaires par semaine. Au total, sur une année, cela ferait 3 328 exemplaires vendus. C’est un chiffre tout à fait honorable!”

Or, il n’y a tout simplement aucune chance que le livre de Marlène se vendre aussi bien en deuxième semaine qu’en première, en troisième qu’en deuxième, etc. En effet, quand un livre fait un flop dès sa sortie, ses ventes ne cessent de décroître au fil des jours, jusqu’à sa totale disparition des rayons en moins d’un mois.

Si bien que les chances du chef-d’œuvre schiappien d’atteindre ne serait-ce que les 200 exemplaires sont tout bonnement nulles. Déjà, 100, ce serait un exploit!

Marlène n’est pas une lumière, mais ses fans sont encore bien pire, ce qui n’est pas peu dire. Et ils mentent aussi mal qu’elle.

Source: Le Figaro

2 Commentaires

  1. Shiappa, la frustrée du bocal qui a fait monter et glorifié le féminisme à son paroxysme. Même les femmes ne supportent plus ses hyènes anti-hommes, qui pour le moindre regard qui ne leur plait pas mettent des hommes au pilori. Cette femme devenue ministre car elle est la chouchoute de Brigitte, et renommée ministre “déléguée auprès du ministre de l’Intérieur”, un poste inauguré que pour elle, alors qu’elle ne sert à rien. Si elle écrit comme elle parle, c’est à dire une mitraillette que personne n’arrive à arrêter pour dire des mots stupides, ça ne m’étonne pas que son livre ait fait un flop, 64 exemplaires, surement des femmes car cela m’étonnerait qu’un homme, à part son père, ait fait les frais de ce torchon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici