Zemmour censuré pour “fascisme”? La blague a assez duré!

Antifa / Photo: Capture d'écran YouTube
Antifa / Photo: Capture d'écran YouTube

À Nantes, une page de l’histoire de la campagne présidentielle a été tournée. Lors de son meeting, Éric Zemmour et ses amis ont été assiégé par les antifas, qui ont attaqué les forces de l’ordre venues protéger l’orateur.

Lors de ce meeting, Éric Zemmour a refusé en bloc l’étiquette de “fasciste”. Il a expliqué que l’antifascisme est une stratégie perverse ayant pour but de discréditer quiconque n’est pas communiste.

Un propos qui fait son chemin dans les têtes à droite, comme en témoigne cet article du Figaro sur les antifas.

“Cette mouvance existe, indépendamment et bien antérieurement à l’entrée en politique du journaliste. C’est ce qui affaiblit le procès en diabolisation du troisième homme des sondages. Car, pour ces professionnels de la casse justifiée par la défense de la démocratie, le “fascisme” est un large manteau. Qui couvre aujourd’hui Éric Zemmour comme il a couvert Jean-Marie, puis Marine Le Pen. Mais qui avait englobé en d’autres temps Nicolas Sarkozy, puis François Fillon. Et qui, de plus en plus, revêt Emmanuel Macron.”

Oui, aux yeux de la gauche, tout le monde est fasciste.

“D’ailleurs, l’une des banderoles nantaises illustrait le slogan «Stoppons le film d’horreur» par les deux effigies de Zemmour et de Macron. Dans les manifestations qui rythment la précampagne de l’essayiste, le problème démocratique est donc bien du côté de ceux pour qui tout opposant est un fasciste.”

Ce qui change tout. Les vains “salauds” ne sont pas ceux qu’on nous désigne en permanence, bien au contraire.

“Il est frappant de voir comment les plus prompts à dénoncer le registre verbal zemmourien sont restés muets face aux intimidations visant à l’empêcher de s’exprimer. Il y a là quelque chose de paradoxal. La critique, la condamnation ou le rejet d’Éric Zemmour auraient plus de légitimité et de crédibilité s’ils s’inscrivaient dans le cadre de l’argumentation vision contre vision au lieu de chercher à l’exclure du cadre, provoquant une victimisation qui lui rend service à peu de frais. Comme naguère pour les Le Pen”.

En effet, tout cela sert paradoxalement les intérêts de Zemmour. Et qui s’en plaindra ?

“Ignorer la réalité de la violence et ne pas s’indigner de l’obstruction contre tout candidat, même encore virtuel, à la présidentielle, c’est, pour les opposants à Zemmour, consentir à un deux poids, deux mesures implicite. Or, dans le débat démocratique, le courage de la réfutation a toujours plus de poids que la paresse de la relégation.”

C’est pourquoi, de nos jours, face à Macron, il n’y a plus qu’un boxeur poids lourds: Éric Zemmour.

Source: Le Figaro

2 Commentaires

  1. le monde est mort de rire !!! en france, zemmour dance et les médias chauffent le tambour. et ils se sont donné le mot pour chauffeur encore plus tous les tambours puisque ça rapporte beaucoup. quel cirque !!! les anglais ont tous réorienté les paraboles sur astra. ils adorent l’humour français.

    • Mouatène, je croyais vous avoir expliqué que votre place n’était pas ici vu votre niveau d’inculture. Au moins relisez-vous, ici le français est une langue avec ses règles, vous restez niveau globish, même en français : vous êtes pauvre en vocabulaire, intellectuellement et en capacité de réflexion, je ne parle même pas de votre lavage de cerveau digne de la taqîya.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici