Pour contrer l’immigration illégale, le Pologne construit un mur à la frontière biélorusse

Les clandestins interceptés à la frontière polonais / Photo: DR
Les clandestins interceptés à la frontière polonais / Photo: DR

Ce samedi, le Parlement polonais a validé définitivement vendredi le projet gouvernemental de construire un mur à la frontière avec la Biélorussie pour empêcher les migrants et les réfugiés de passer en Pologne.

Des milliers de migrants, originaires, pour la plupart, du Moyen-Orient, ont traversé ou tenté de traverser la frontière avec la Biélorussie depuis l’été.

L’Union européenne accuse le Président biélorusse Alexandre Loukachenko de faire venir ces ressortissants du Moyen-Orient et d’Afrique à Minsk, puis de leur faire passer les frontières de la Lituanie, la Lettonie et la Pologne.

Ces manœuvres seraient effectuées en représailles aux sanctions économiques infligées par l’Union Européenne à son régime.

En conséquence, la Pologne a imposé l’état d’urgence dans la zone frontalière. Elle y a dépêché des milliers de soldats et a légalisé la pratique “controversée” du refoulement direct.

Insistant sur le fait que la Pologne est “attaquée” par la Biélorussie, le Premier ministre nationaliste Mateusz Morawiecki a déclaré la semaine dernière que le mur était essentiel pour “protéger” la Pologne.

Le pays fait d’ailleurs partie des douze États membres de l’UE qui ont demandé à l’Union européenne de financer l’érection de “barrières” à leurs frontières.

Mais la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a répondu la semaine dernière que Bruxelles ne financerait pas la construction de barrières aux frontières de l’UE.

Source: Le Figaro

Europe: qui construit des barrières contre les entrées de migrants?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici