La mairie de Dammarie-les-Lys attaquée par une trentaine de “jeunes”: six interpellés puis…relâchés!

Image d'illustration Photo: Flickr
Image d'illustration Photo: Flickr

Lundi dernier, une trentaine de “jeunes” ont lancé une attaque en règle contre la mairie de Dammarie-les-Lys, en pleine après-midi. Tirs de mortiers d’artifice, dégradation de véhicules et menaces de mort contre le maire étaient au menu. Six d’entre eux ont été interpellés avant d’être relâchés sans poursuites!

Lundi 25 octobre, en milieu d’après-midi, les employés de la mairie de Dammarie-les-Lys, en Seine-et-Marne, ont entendu des hurlements et des explosions à l’arrière du bâtiment.

Une horde d’une trentaine de “jeunes”, tous masqués et dissimulés sous des capuches, a en effet lancé une attaque en règle contre l’édifice municipal.

Des tirs de fusées de mortiers d’artifice ont visé le bâtiment et plusieurs véhicules municipaux ont été fortement dégradés, avec notamment des vitres brisées.

Le maire LR, Gilles Battail, a été l’objet de tags le menaçant de mort apposés sur un minibus de la mairie. Apeurés, les agents municipaux ont alerté les forces de l’ordre.

À l’arrivée des policiers, les racailles ont précipitamment quitté les lieux mais six d’entre elles ont pu être interpellés. Il s’agit de mineurs âgés de 15 à 16 ans.

Emmenés au commissariat et placés en garde à vue, ils ont nié être les auteurs des dégradations et le parquet de Melun a ordonné leur remise en liberté sans aucune poursuite dès le lendemain!

Sources: Le Parisien/ La République de Seine-et-Marne

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici