Désormais vous allez payer pour que les jeunes femmes puissent coucher sans se soucier de rien

Image d'illustration/DR
Image d'illustration/DR

Vous allez payer pour que les jeunes femmes puissent avoir de relations sexuelles sans se soucier de rien. Dans le cadre du projet de budget 2022 de la Sécurité sociale, l’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité la nuit dernière la prise en charge intégrale de la contraception pour les femmes de 18 à 25 ans. 

En septembre dernier, le ministre de la Santé Olivier Véran avait annoncé cette extension en soulignant que la contraception était en “recul” chez les jeunes femmes, et que “le premier motif, c’est le renoncement pour raisons financières“, alors qu’elle est déjà gratuite (c’est-à-dire payé par tous les Français) pour les mineurs, ce qui est déjà scandaleux en soi.

Le dispositif coûtera 21 millions d’euros par an, avec l’argent du contribuable, bien évidemment. Et vous payerez aux jeunes femmes non seulement les contraceptifs proprement dits, en l’occurrence certaines pilules contraceptives, les implants contraceptifs, les stérilets, les diaphragmes et la contraception d’urgence hormonale.

En effet, l’Assurance maladie prendra en charge à 100% et en tiers payant les frais nécessaires à la contraception: une consultation par an avec un médecin ou une sage-femme, puis les examens biologiques qui vont avec.

Certains voulaient aller encore plus loin. La députée ex-macroniste Albane Gaillot a cherché à étendre cette prise en charge à toutes les contraceptions possibles, dont le préservatif féminin, l’anneau vaginal ou les spermicides, mais en vain.

En outre, à l’initiative du groupe LREM, la prise en charge de la consultation de prévention en matière de santé sexuelle, pour les jeunes filles de moins de 18 ans, a été étendue aux garçons jusqu’à 25 ans.

En revanche, les députés ont prévu un rapport du gouvernement au Parlement sur les moyens à mettre en œuvre pour développer la contraception… masculine.

En résumé, tous les contribuables sont forcés à payer les frasques de jeunes qui désirent avoir des relations sexuelles en toute insouciance. Il est évident que cette mesure contribuera à déresponsabiliser davantage les jeunes. Mais le socialisme et la responsabilité individuelle, ça fait deux, on le savait déjà…

Source: franceinfo

2 Commentaires

  1. En résumé, tous les contribuables sont forcés à payer les frasques de jeunes qui désirent avoir des relations sexuelles en toute insouciance.

    Ben ouais mon pote
    JOUIR SANS ENTRAVES
    ça te dit rien

  2. Rajouter a cela les IVG rembourser a 100% ……
    Cela va être bacchanale et compagnies dans les habitations …..

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici