Einar, un rappeur suédois en conflit avec le rappeur Yasin, tué par balles près de Stockholm

Einar, un rappeur blanc, la croix sur la poitrine / Photo: Wikimedia Commons
Einar, un rappeur blanc, la croix sur la poitrine / Photo: Wikimedia Commons

Einar, un jeune rappeur suédois de 19 ans, a été tué dans une fusillade qui s’est produite dans le quartier de Hammarby, au sud de Stockholm, où il vit. Il a été touché à la tête et à la poitrine.

Selon la police, appelée pour une fusillade ce jeudi vers 22h50, la victime avait succombé à ses blessures. Selon la porte-parole de la police, une ou deux personnes ont fui les lieux. La police a utilisé un hélicoptère pour rechercher les auteurs de la fusillade.

Einár ou Nils Kurt Erik Einár Grönberg a des millions de lectures sur Spotify avec de nombreuses chansons qui ont atteint le sommet des charts. Il a également remporté des prix aux Grammy Awards.

Le jeune homme de 19 ans, dont la musique appartient au genre “gangsta rap”, est né et a grandi à Stockholm. Il a un père russo-suédois et une mère suédoise.

Selon Expressen, le jeune rappeur fait l’objet de menaces depuis longtemps.

En avril 2020, Einár a été kidnappé par son rival, le rappeur somalien Yasin, Yasin Abdullahi Mahamoud de son vrai nom, et d’autres membres du gang criminel appelé Vårbynätverket (gang de Vårby). Il a été tenu en joue pendant plusieurs heures et ses ravisseurs ont pris des photos de lui qu’ils ont postées sur les réseaux sociaux.

Ils ont également volé sa montre Rolex d’une valeur de 30 000 euros et deux chaînes en or d’une valeur totale de 16 000 euros. Yasin Abdullahi Mahamoud a ensuite été condamné à 10 mois de prison pour cet enlèvement.

Einár, menacé de mort depuis son enlèvement, vivait sous protection comme témoin. Il devait témoigner contre le Vårbynätverket et le rappeur Yasin dans le cadre de son enlèvement devant la cour d’appel la semaine suivante. La police a décrit son meurtre comme une exécution, les coups de feu ayant été tirés à une distance de 1,5 mètre.

La plupart des chansons et des clips d’Einár tournent autour des thèmes classiques du rap, comme les armes, la drogue et les confrontations avec la police.

Les gens peuvent être effrayés. Certains pensent que c’est juste du rap, mais il y a quelque chose de sérieux derrière tout ça. Non pas que je me tienne avec une arme et que je tire sur les gens, mais il y a d’autres jeunes de 16 ans qui le font dans notre voisinage“, a déclaré Einar dans une interview dans le quotidien Aftonbladet.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici