Obsédés par la race, les gauchistes new-yorkais déboulonnent la statue de Thomas Jefferson de la mairie

Les autorités responsables de l’art public de la ville de New York ont voté à l’unanimité pour retirer de la salle du conseil municipal de l’Hôtel de Ville une statue de Thomas Jefferson, auteur de la Déclaration d’indépendance et troisième président des États-Unis, vieille de 188 ans. La raison? L’idéologie gauchiste.

La décision n’est fondée que sur le fait que Jefferson possédait des esclaves. Or, ce fait n’est pas mentionné dans sa biographie publiée sur le site de la Maison-Blanche.

En tant que membre silencieux du Congrès, Jefferson a rédigé, à 33 ans, la Déclaration d’indépendance. Dans les années qui suivirent, il s’est efforcé de la mettre en œuvre en Virginie. Il a notamment rédigé un projet de loi établissant la liberté de religion, promulgué en 1786.

Jefferson a succèdé à Benjamin Franklin comme ambassadeur en France en 1785. Sa sympathie pour la Révolution française l’a amené à entrer en conflit avec un autre “père fondateur” des États-Unis, Alexander Hamilton, lorsque Jefferson était secrétaire d’État au cabinet du Président Washington.

Le groupe noir, latino et asiatique du conseil municipal a publié une déclaration sur le retrait de la statue, citant une lettre adressée au maire démocrate de New York, Bill de Blasio.

Cette administration doit, aux plus de cinq millions de New-Yorkais de couleur, que nos membres — passés, présents et futurs — représentent, de décider que les personnes commémorées dans l’enceinte de notre Maison du peuple reflètent non seulement les meilleures traditions de l’histoire de notre ville et sa diversité, mais aussi son caractère indiscutable“, peut-on lire dans cette lettre.

Tout le monde n’est pas favorable au retrait de la statue, qui est devenu un enjeu dans la course à la mairie de New York. Le candidat au poste de maire de New York, Curtis Sliwa, de droite, qui s’oppose au démocrate Eric Adams, a exprimé son opinion sur la question.

Allons-nous soudainement effacer les images, les marques et les noms de tous ces grands patriotes parce qu’ils étaient esclavagistes alors que la détention d’esclaves était assez courante à cette époque?“, a-t-il déclaré.

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici