Une vraie gifle pour Macron! L’obligation vaccinale pour les soignants abandonnée en Martinique

Emmanuel Macron Photo: Wikimedia Commons
Emmanuel Macron Photo: Wikimedia Commons

Le directeur général du CHU, Benjamin Garel, a annoncé que les soignants de l’établissement ne seraient finalement pas contraints à l’obligation vaccinale, à laquelle est assujettis en principe tous les soignants français depuis le mois d’octobre.

Il s’agit d’une défaite pour la dictature sanitaire d’Emmanuel Macron, et une victoire des syndicats de santé martiniquais, opposés à cette obligation vaccinale. Déterminés, ils avaient ainsi bloqué l’accès au CHU en début de semaine, avant d’être contraints par le tribunal de Fort-de-France de libérer les portes de l’établissement.

“Nous avons assisté dans les constats d’huissier à des menaces, à des intimidations, à des injures, à des pressions de toutes sortes qui empêchent la continuité du service public de santé et d’assurer la sécurité” avait expliqué Maître Pascale Berté, l’avocate du CHU.

En août dernier déjà, le ministre de la Santé Olivier Véran avait commencé à reculer sur l’obligation vaccinale des soignants en Outre-mer, en expliquant qu’il ne voulait pas “rajouter [cette] contrainte” sur une situation sanitaire déjà difficile.

Le ministère des Outre-mer avait fait état au Parisien d’un véritable aveu de faiblesse, estimant que, “dans un souci d’apaisement, la décision a été prise de ne pas faire de contrôle exhaustif à l’entrée du CHU en y présentant des vigiles qui seront confrontés en permanence à des cas de non-respect du passe sanitaire”.

Source: Le Figaro

2 Commentaires

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici