L’ex-chef de la DGSE évoque une “taupe” russe au sommet de l’État, et tente d’étouffer le scandale

Le Drian / Photo: Wikimedia Commons
Le Drian / Photo: Wikimedia Commons

Interrogé dans un reportage sur la présence d’un espion à la solde du Kremlin au sein du ministère de la Défense, l’ancien directeur du service de l’espionnage français (DGSE), Bernard Bajolet a confirmé: “en effet, quand j’étais directeur général de la sécurité extérieure, je l’avais fait remonter” à l’exécutif.

La présence de ce traître avait été relayée à l’époque par Mediapart, qui précisait qu’un espion du GRU, le service de renseignement militaire russe, avait recruté une “taupe” au sein du cabinet de Jean-Yves Le Drian lorsqu’il était ministre de la Défense sous François Hollande.

Mediapart affirme que “des notes de la DGSE relatent en particulier des rendez-vous entre l’officier supérieur français et son officier traitant russe. Des comptes rendus de réunions ministérielles auraient été transmis” au GRU.

Mais, devant le scandale, Bernard Bajolet prétend ce lundi n’avoir “jamais voulu réagir à un cas individuel ni mentionner un cabinet en particulier, mais voulu souligner l’intensité des activités d’espionnage menées à l’encontre de notre pays par des puissances étrangères, dont la Russie, et l’importance de la fonction de contre-espionnage confiée aux services de renseignement”.

“En aucun cas ma réponse ne peut être considérée comme une confirmation de la réalité des allégations dont a fait état Caroline Roux sur la présence d’un agent étranger dans le cabinet d’un ministre de l’époque”, se défend-il désormais.

“À aucun moment le cabinet Le Drian n’a été mis en difficulté”, a de son côté réagi le cabinet du ministre, où l’on se dit “très surpris des déclarations d’un ancien DGSE qui sait que cette typologie d’affaires est classifiée”. En clair: “Bajolet n’aurait jamais dû balancer la vérité. I faut cacher aux Français que la Russie s’infiltre jusqu’au sommet de l’État”.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici