Entièrement vacciné, le général Colin Powell est décédé des complications liées à la Covid-19

Colin Powell / Photo: Capture d'écran YouTube
Colin Powell / Photo: Capture d'écran YouTube

L’ancien chef de la diplomatie américaine, le général Colin Powell, est décédé lundi matin des complications liées à la Covid-19, a annoncé sa famille sur Facebook. Il avait 84 ans. Il a été le premier secrétaire d’État américain noir et le président des chefs d’état-major interarmées.

Powell est décédé à l’hôpital militaire Walter Reed, près de Washington. Selon sa famille, il était entièrement vacciné contre la Covid-19.

Nous avons perdu un mari, un père, un grand-père remarquable et aimant et un grand Américain“, ont écrit des proches sur son profil Facebook.

Conseiller à la sécurité nationale de Ronald Reagan, Colin Powell se fait connaître en devenant le premier Noir américain à occuper la plus haute fonction militaire, celle du président des chefs d’état-major interarmées, sous la présidence de George Bush senior.

Il a également été le premier secrétaire d’État américain noir pendant la présidence de George Bush junior. Il a été évoqué à plusieurs reprises comme candidat potentiel à la présidence des États-Unis dans les années 1990, mais il n’a jamais décidé de se présenter.

Né à New York dans une famille d’immigrés jamaïcains, Colin Powell a servi dans l’armée pendant 35 ans, notamment pendant la guerre du Viêt Nam, où il a reçu la médaille du soldat pour avoir sauvé trois soldats d’un hélicoptère en feu. Il a également joué un rôle clé lors de la première guerre du Golfe. Il était considéré à l’époque comme l’auteur de la “doctrine Powell”, qui soulignait la nécessité d’une force écrasante, d’un soutien populaire et d’objectifs clairs lors d’une intervention militaire.

En tant que chef de la diplomatie, Powell était l’un des plus grands sceptiques par rapport à la guerre en Irak, mais il est néanmoins devenu célèbre pour son spectacle au Conseil de sécurité de l’ONU en brandissant une fiole de prétendu anthrax en guise de “preuve” de l’existence d’armes de destruction massive détenues par le régime de Saddam Hussein. Plus tard, il a décrit cela comme sa plus grande erreur et une tache sur son dossier.

Malgré son affiliation au Parti républicain, il a vivement critiqué le parti et le président Donald Trump ces derniers temps.

3 Commentaires

  1. Nouvelle preuve que les vaccins pfizer et moderna sont plus dangereux que le virus lui même.
    Déjà des femmes enceintes ont perdu leur bébé suite a leur vaccination avec ses pseudo vaccins.

  2. un criminel de guerre en moins sur terre. combien de femmes veuves et enfants orphelins suite aux bombardements en irak, sur ordre de grand médaillé de la honte. et voila que qu’un soldat invisible à l’oeil nu l’a foudroyé. et maintenant ? c’est le moment de rendre des comptes à son créateur. aux suivants, busch, chenney !!! les portes de l’enfer sont ouvertes.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici