Le ministère de l’Intérieur alerte qu’en “majorité” sur Internet, la pratique de l’islam cache la haine islamiste

Prière de rue Clichy-la-Garenne encadrée par la police Photo: DR
Prière de rue Clichy-la-Garenne encadrée par la police Photo: DR

Selon le ministère de l’Intérieur, “la majorité” des contenus liés à la pratique de l’islam sur les réseaux sociaux en France sont aujourd’hui “connectés à la sphère salafiste et s’inscrivent dans l’islamisme, très loin de la sphère spirituelle”, alertent les autorités, qui découvrent tardivement l’ampleur du danger.

En effet, l’Unité de contre-discours républicain (UCDR), créée pour lutter contre la propagande islamiste après la décapitation de Samuel Paty, a identifié une vingtaine d’auteurs francophones — personnes ou organisations —, “particulièrement actifs”, comme étant les principaux diffuseurs de discours de haine et “issus des mouvances séparatistes”.

“L’assassinat de Samuel Paty a accentué le sentiment qu’il faut agir sur les réseaux sociaux”, s’est alarmée vendredi la ministre française déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa, faisant allusion à la fatwa lancée sur Internet contre le professeur, fondée sur le mensonge d’une collégienne musulmane.

“Il faut répondre à ces discours” et “aider les jeunes mal informés sur les réseaux sociaux à exercer leur libre arbitre en produisant du contenu propre prônant les valeurs de la République”, ose-t-elle. Croyant avoir des pouvoirs magiques, la sorcière de la Macronie s’imagine que l’islam est compatible avec son contraire que sont les droits de l’Homme.

Alors même que le travail des autorités confirme que la pratique de l’islam, sert “en majorité” de prétexte à véhiculer la haine islamiste dans la société française, la ministre semble toujours incapable de comprendre que cette haine est inhérente à la nature même de l’islam. Et qu’il ne peut pas y avoir d’islam sans islamistes.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici