L’hommage à Samuel Paty perturbé dans près d’une centaine d’écoles, dont 7 incidents graves

Samuel Paty / Photo: Flickr
Samuel Paty / Photo: Flickr

De l’aveu de Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, hier, l’hommage rendu à Samuel Paty, décapité l’an dernier par un réfugié djihadiste, a été perturbé dans 98 établissement scolaires. Des incidents qui révèlent l’ampleur de l’hostilité islamiste qui sévit même au sein des écoles.

Au micro de RTL ce matin, le ministre a voulu minimisé ces incidents, décrits comme “très variables”: des insultes surtout mais tout de même “7 cas de menaces, individuelles ou collectives, qui feront l’objet des sanctions les plus sévères”. “Nous allons convoquer les familles, et voir ce qu’il y a derrière ces propos”, a-t-il indiqué.

Mais, malgré la gravité des faits, Blanquer s’obstine dans le relativisme. “Il y a 60 000 établissements scolaires et écoles en France”, déclarait-il sur France 2. “Par rapport à tout ce qui s’était passé après Charlie Hebdo et le Bataclan, ou bien lorsque l’an dernier nous avions fait une minute de silence, c’est en très nette baisse”, ose-t-il juger.

“Avant, la laïcité était quelque chose d’explicite et de partagé par tout le monde. On n’en a peut-être pas assez parlé. Il y a une pente à remonter, et je considère que nous sommes au début de cette pente”, a estimé le ministre qui juge que les enseignants ne sont “pas assez formés pour aborder” les problématiques liées à la “laïcité”. Comprendre: liées à l’islam.

Source: Le Figaro

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici