Seine-Saint-Denis: un “jeune” tué et deux autres blessés dans une fusillade à l’arme lourde

AK47/Flickr
AK47/Flickr

Mercredi soir, une fusillade s’est déroulée sur la commune d’Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis. Trois “jeunes” ont été visés par des tirs. L’un d’eux, d’origine algérienne, est décédé. Les deux autres ont été blessés. Des douilles de kalachnikov ont été trouvées sur place. Il s’agirait d’un règlement de comptes.

Mercredi 13 octobre, vers 23h, la police et les secours ont été appelés, rue du Landy, au sein du quartier sensible de Venelles, à Aubervilliers, pour plusieurs personnes blessés par balles dans une fusillade.

Arrivée en premier sur les lieux, une patrouille de la BAC 93 a découvert trois “jeunes” d’une vingtaine d’années qui avaient été blessés par balles. L’un d’eux, âgé de 19 ans et né en Algérie, était en arrêt cardiorespiratoire et est décédé 1h plus tard à l’hôpital.

Les deux autres, âgés de 20 et 25 ans, l’un touché par balles à la main et à la fesse et l’autre atteint au mollet par des plombs de chevrotines, ont été également hospitalisés. Leur pronostic vital ne semblait pas engagé.

D’après les premiers éléments, les agresseurs auraient pris la fuite à bord de deux Renault Clio après les avoir pris pour cible et auraient utilisé au moins trois armes, un fusil d’assaut Kalachnikov, une arme de poing de calibre 9mm et un fusil de calibre 12. Des douilles correspondant à ces armes auraient été retrouvées.

Les deux véhicules Renault Clio ayant servi au commando d’agresseurs pour fuir les lieux de la fusillade ont été retrouvés, vers 1h du matin, entièrement carbonisés sur le quai de la Marine, au niveau de l’Île-Saint-Louis.

Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête sur ces faits et les policiers de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis conduisent les investigations. Il semblerait qu’il s’agisse d’un règlement de comptes sur fond de trafic de drogue.

Sources: Le Parisien/ Le Figaro/ Actu Seine-Saint-Denis/ Actu 17

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici