L’inquiétant profil de cette femme qui avait des liens avec le djihadiste qui a décapité Samuel Paty

Abdoullakh Anzorov. Samuel Paty / Photo: DR
Abdoullakh Anzorov. Samuel Paty / Photo: DR

Le pseudo de “Cicatrice sucrée” sur Twitter, alias Priscilla M., ne vous dit peut- être rien, mais cette femme de 33 ans, convertie à l’islam, a contribué à la décapitation de Samuel Paty par Abdoullakh Anzorov le 16 octobre 2020. La justice a retenu l’implication d’une quinzaine de suspects dans cet attentat.

Dans les jours précédant l’attaque, cette femme interpellée en juin dernier à Nîmes, est soupçonnée d’avoir relayé à l’assassin, alias “Al Ansar tchétchène 270”, sur Twitter, la vidéo haineuse que venait de poster Brahim Chnina, le père de la collégienne qui a menti en prétendant avoir été humiliée par l’enseignant.

Mère de jumeaux, elle s’est d’ailleurs mariée religieusement à un détenu condamné à 14 ans de prison pour un projet d’attentat à Marseille. Elle soutient qu’Anzorov était un “parfait inconnu” et prétend qu’elle ignorait son projet d’attentat. Elle a supprimé son compte Twitter, prétextant avoir été “horrifiée” en voyant la photo du professeur décapité.

Dans cette enquête, de nombreux suspects sont poursuivis, notamment le père islamiste et sa fille qui avait accusé Samuel Paty “d’islamophobie”, mais aussi des djihadistes russophones, d’autres complices qui ont accompagné Anzorov dans l’achat de ses armes, et les collégiens qui ont désigné la victime à son assassin qui leur promettait 300€ en échange.

Sources: Le Figaro, Le Parisien

1 COMMENTAIRE

  1. Tous ces nazislamiques méritent la guillotine, les faire disparaitre est l’unique solution contre leur fausse criminelle religion barbare !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici