“Arrêtez, c’est Dalil”. Après le ramadan en famille, ces ados tuent leur pote confondu avec un rival

Image Illustration Bagarre Racailles
Image d'illustration : Bagarre de racailles / DR

Ce matin, neuf “jeunes” comparaissaient devant la cour d’assises des mineurs de Bobigny pour avoir participé, le 5 juin 2018, au lynchage d’une racaille de leur cité, qu’ils ont prise par erreur pour un membre de la cité rivale, lors d’un affrontement nocturne entre les deux quartiers, alors en plein mois de ramadan.

À la suite d’une “embrouille” entre des “petits” de la cité de l’Europe et ceux de la cité voisine des 3 000, à Aulnay-sous-Bois, plus d’une centaine de “jeunes” se sont affrontés à coups de battes de base-ball, bombes lacrymogènes ou barres de fer. Seulement séparés par un boulevard, ces deux quartiers se vouent depuis longtemps une haine féroce.

Après une trêve en soirée pour rompre le jeûne du ramadan en famille, ces pieux musulmans redescendent des immeubles pour s’affronter avec leurs rivaux. Vers 23h, une nouvelle rixe se disperse soudain lorsque court la rumeur que la police arrive.

Dans la confusion et l’obscurité dans laquelle est plongée depuis des semaines ce quartier contrôlé par les dealers, un groupe de la cité de l’Europe repère dans une allée un type encapuchonné qui revient du lieu de la rixe. Croyant qu’il s’agit d’un de leur rivaux, ils se mettent à le lyncher. Ne parvenant pas à échapper à son passage à tabac, il s’effondre.

Soudain, un agresseur le frappant au couteau lui ôte sa capuche… et réalise qu’ils sont en train d’attaquer l’un de leurs amis: “Arrêtez, c’est Dalil, bande de cons!” Mais avec une plaie thoracique d’une profondeur de 20 cm, la victime de 23 ans succombe à ses blessures deux jours plus tard.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici