Bravo! Bolsonaro défend la liberté: “Si un citoyen ne veut pas se faire vacciner, c’est son droit”

Jair Bolsonaro Photo: Twitter
Jair Bolsonaro Photo: Twitter

Mardi 12 octobre, le président brésilien a de nouveau défendu la liberté vaccinale face au socialisme sanitaire. “J’ai décidé de ne plus me faire vacciner. J’ai vu de nouvelles études et mon immunité est au plus haut, pourquoi j’aurais besoin du vaccin?”, a rappelé Jaïr Bolsonaro à la radio Jovem Pan.

Le président brésilien qui a vaincu la Covid-19 en juillet 2020, a réaffirmé qu’il disposait d’un niveau d’anticorps suffisant pour le dispenser de la vaccination. C’est pourquoi il continue de défendre sa liberté et celle de tous les Brésiliens, face à la pression médiatique qui tente d’imposer par la peur une dictature sanitaire similaire à celle de la France.

Mais le courageux dirigeant du Brésil reste profondément opposé au passe sanitaire déjà imposé par la gauche dans plusieurs grandes villes brésiliennes pour accéder à certains lieux publics. “Pour moi, la liberté passe au-dessus de tout. Si un citoyen ne veut pas se faire vacciner, c’est son droit, point final”, a rappelé le président brésilien.

Le chef d’État a souligné toute l’inutilité du vaccin pour son cas personnel. “Ce serait comme miser 10 réais au loto pour en gagner 2, ça n’a aucun sens”, a-t-il expliqué. Et sa défense de la liberté n’empêche nullement les 213 millions de Brésiliens de se vacciner. Plus de 71% ont reçu au moins une dose de vaccin et 45% ont été entièrement vaccinés.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici