À Bordeaux, un Tchadien naturalisé depuis 15 jours agresse violemment un chauffeur de bus et des policiers

Image d'illustration / Photo: Adobe Stock
Image d'illustration / Photo: Adobe Stock

Lundi dernier à Bordeaux, un “jeune” de 21 ans, originaire du Tchad et naturalisé français depuis 15 jours, était jugé pour avoir tabassé un chauffeur de bus, insulté et frappé des agents de la sûreté ferroviaire et outragé des policiers le jeudi précédent. Le “jeune” n’a été condamné qu’à une courte peine de prison.

Jeudi 7 octobre, vers 20h30, un chauffeur de bus de la métropole de Bordeaux venait d’arriver à son terminus, à la gare SNCF, quand il s’est rendu compte qu’un “jeune”, visiblement ivre, était resté dans le véhicule.

Le chauffeur lui a alors demandé de bien vouloir descendre. Mais l’individu ne l’entendait pas de cette oreille. Il est entré dans une rage folle et a entraîné dehors le chauffeur puis l’a roué de coups.

C’est alors qu’une patrouille de trois agents de la surveillance générale de la SNCF est arrivée et a tenté de calmer le “jeune”. Celui-ci les a copieusement insultés et menacés avant de lancer un coup de pied dans les parties à un des agents qui s’est retrouvé plié en deux.

Trois fonctionnaires de la police nationale sont alors intervenus pour maîtriser le violent. Ils ont à leur tour été outragés et menacés avant d’arriver à interpeller l’individu. Il a ensuite été amené au commissariat à bord d’un véhicule qu’il a dégradé à grands coups de pieds.

Le “jeune”, un individu de 21 ans arrivé du Tchad sans papier en 2012 et naturalisé français depuis 15 jours(!), a été placé en garde à vue avant d’être déféré au parquet de Bordeaux pour ces faits de violences et d’outrages.

Jugé, lundi 11 octobre, par le tribunal correctionnel en comparution immédiate, il a reconnu les faits et s’est confondu en excuses, mettant son attitude sur le compte d’une consommation inhabituelle et excessive d’alcool.

Cet individu , déjà condamné par le passé pour des faits qui n’ont pas été précisés, a dû émouvoir les magistrats car il n’a été condamné qu’à 18 mois de prison dont seulement six ferme qu’il pourra effectuer en placement extérieur. Il n’ira donc pas en prison!

Sources: Sud-Ouest/ Info Bordeaux

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici