Mettre les immigrés clandestins dans des camps derrière les barbelés? Darmanin applaudit le “modèle grec”

Image d'illustration / Photo: PxHere
Image d'illustration / Photo: PxHere

Dimanche, notre ministre de l’Intérieur s’est rendu sur l’île grecque de Samos, en mer Égée face à la Turquie, où les autorités grecques avaient inauguré en grande pompe fin septembre un camp “fermé et à accès contrôlé” entouré de barbelés et de miradors.

Les demandeurs d’asile ne peuvent en sortir que de 8h à 20h, et sont contraints de présenter leurs empreintes digitales et un badge électronique au portail magnétique à l’entrée.

“Nous souhaitons que le modèle grec soit appliqué dans les autres pays méditerranéens, comme en Italie, en Espagne, à Malte”, portes d’entrée des migrants et réfugiés en Europe, s’est enthousiasmé Gérald Darmanin lors d’un entretien.

“Nous demandons aux pays du sud de l’UE de faire comme les Grecs, de contrôler davantage les frontières extérieures et aux autres pays d’accepter un système de solidarité“, a déclaré le ministre français.

Encore un coup de “en même temps“: Darmanin réclame des camps dans les pays du Sud, mais pour que ceux qui y seront retenus soient ensuite répartis dans les pays du Nord…

Source: Le Figaro

 

1 COMMENTAIRE

  1. la leçon est bien apprise. cela nous rappelle 1962, les harkis sauvés par la france mais parqués dans des camps “protégés” par des barbelés. purquoi ? parce que personne ne les aime. comme l’histoire se répète et il y en a d’autres qui vous disent que c’est oublié. c’est faut !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici