Méga-clash! Le 7 octobre 1571, l’Europe terrassait l’islam

La bataille de Lépante / Photo: Wikimedia Commons
La bataille de Lépante / Photo: Wikimedia Commons

Savez-vous quand est née la solidarité entre les nations d’Europe? Pas du tout à Bruxelles! En 1571, en Grèce, lors de la bataille de Lépante, le plus grand clash maritime de tous les temps, qui a vu s’unir tous les royaumes européens contre l’envahisseur musulman. Tous, sauf un…

Commençons par des chiffres spectaculaires vertigineux. Du côté européen, 212 navires, 1815 canons, 44 000 soldats et marins. Du côté musulman, 251 navires, 750 canons et 80 000 soldats et marins. La balance penche dangereusement en faveur des musulmans.

En tout, s’affrontent donc plus de 120 000 hommes, près de 500 navires et plus de 2 500 canons. C’est un clash colossal, qui va faire 50 000 morts en une seule journée.

L’étincelle qui a déclenché cette explosion jamais vue est la prise de Chypre par les forces musulmanes. Un massacre: elles exécutent 20 000 habitants de l’île. La nouvelle épouvante l’Europe. Et tout particulièrement le Pape Pie V, un homme redoutablement intelligent qui comprend immédiatement que l’Europe chrétienne est en danger de mort.

Problème: aucun pays européen n’est assez puissant pour résister à l’offensive musulmane. Pie V a l’idée d’unir tous les royaumes chrétiens, leurs soldats, leurs navires, leurs marins, leurs canons, dernière chance de vaincre. C’est la première fois que les royaumes européens additionnent leurs forces.

Les musulmans mettent leurs navires à l’abri en Grèce, dans le golfe de Lépante. La flotte européenne réussit à les y enfermer. Aucune sortie n’est possible sans affrontement. Le golfe se couvre de navires qui s’entrechoquent dans une lutte infernale. Les navires européens, puissamment armés, s’enfoncent dans les lignes de défense turques, et provoquent leur désordre et leur désorganisation. L’infanterie espagnole, bien équipée et munie d’équipes d’arquebusiers, part à l’abordage des navires ennemis.

L’amiral turc est décapité et sa tête est placée au bout du mât du principal navire espagnol. Au soir, les chrétiens ont gagné, mais la mer est rouge du sang des victimes, chrétiennes et ottomanes. Spectacle d’apocalypse, mais cuisante défaite musulmane, et glorieuse victoire de l’Europe, qui naît de ce combat titanesque.

Mais pourquoi n’en parle-t-on pas plus souvent? En France, à l’école, de nos jours, on n’enseigne pas Lépante. D’abord, parce que c’est un épisode majeur de la guerre entre chrétienté et islam: ce n’est pas politiquement correct. Mais aussi et surtout parce que notre beau royaume de France est le seul à avoir refusé de se joindre à l’armada européenne… pour protéger ses accords commerciaux avec le monde musulman! La honte.

Lépante est une des batailles les plus extraordinaires de l’histoire universelle, mais la France la censure parce qu’elle s’est fait porter pâle. Une lâcheté, un cynisme, qui salissent notre passé. Et qui rappellent étrangement l’attitude de l’État français contemporain, toujours prêt à éviter le face-à-face avec l’islam.

Et, hélas, le Pape François n’a ni le flair, ni le courage, ni le sens de l’organisation de Pie V.

2 Commentaires

  1. lépante, lépante, lépante !!! allons, allons, monsieur Tenno !!! ça suffit !!! vous n’arretez pas de vous répéter !!! ouiiii nous avons compris qu’en 1571, la MEUTE a remporté une bataille contre les musulmans. bien sur sous le commandement de l’oncle Sam, que vous avez omis sciemment de nommer. et pourtant quand c’était la france seule, elle n’a pas pu remporter la bataille contre les Braves d’Algérie. je vous défis de me citer une seule bataille remportée par un pays occidental seul contre un autre pays. allez chiche !!!! héééé l’ami, c’est sans rancune.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici