VIDEO CHOC! Dans le Val-d’Oise, quatre gendarmes blessés, agressés par un cortège de mariage communautaire

Image d'illustration / Photo: Flickr
Image d'illustration / Photo: Flickr

Samedi dernier, des gendarmes ont dû intervenir pour déloger les invités d’un mariage dont le convoi bloquait volontairement la circulation à Méry-sur-Oise. Les militaires ont été sauvagement agressés par les convives, issus de la “diversité”, et quatre d’entre eux ont été blessés. Trois véhicules de service ont été dégradés.

Samedi 25 septembre, un mariage avait lieu à Méru, dans l’Oise, entre personnes issues de l’immigration. Le cortège nuptial, constitué de voitures de sport et de luxe, a d’abord bloqué volontairement l’autoroute A 16 puis la D44 , au niveau de la commune de Villiers-Adam, dans le Val-d’Oise.

Puis, une fois arrivés au niveau de la mairie de Méry-sur-Oise, les véhicules, dont un grand nombre étaient conduits par des “jeunes”, se sont immobilisés près du château et ont totalement bloqué la circulation aux autres usagers de la route. Des gendarmes ont dû intervenir.

C’est là que des violences ont éclaté entre les forces de l’ordre et les invités de la noce. Les gendarmes, pourtant présents en nombre, ont été violemment molestés et victimes de jets de nombreux projectiles.

Ils ont dû faire usage de gaz lacrymogène pour se dégager et contenir leurs assaillants. Quatre militaires ont été blessés dans la bagarre et trois de leurs véhicules ont été dégradés. Malgré la violence de la situation, le cortège aurait repris sa route en direction de Méru et le mariage aurait quand même été célébré!

Il n’y aurait eu aucune interpellation et on ignore les suites judiciaires que le parquet de Pontoise envisage de donner à ces violences illustrant bien la volonté colonisatrice que certaines communautés nourrissent à l’égard de notre vieux pays.

Source: La Gazette du Val-d’Oise/  Actu 17

 

2 Commentaires

  1. Quand on représente la loi on l à fait respecter de gré ou de force ils étaient armés ils n avaient qu à s en servir les armes ne servent pas qu à décorer

  2. Merci aux politiques ainsi qu’a la justice de ce pays d’interdire aux forces de l’ordre d’utiliser leur arme de service sur les délinquants , nous en voyons la preuve maintenant ,ces derniers ce crois tout permis .
    Ce mariage aurait du finir a la gendarmerie avec la mise en examen pour violence sur représentant de l’ordre publique de tout les participants .
    Ras le bol de la “diversité”

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici