Le Premier ministre néerlandais menacé par les narco-trafiquants marocains qui imposent la terreur

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte/DR
Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte/DR

Ce lundi, la police a renforcé la sécurité autour du Premier ministre des Pays-Bas, Mark Rutte, redoutant qu’il puisse être la cible d’un enlèvement ou d’une attaque par la “Mocro Mafia”, le nom donné aux trafiquants de drogue marocains, dont la dangerosité ne cesse de grandir.

Ces menaces font suite à un engagement du gouvernement à réprimer le crime organisé après le meurtre d’un journaliste d’investigation en juillet. Le Premier ministre de centre-droit a été pris en filature par des guetteurs de la “Mocro Mafia”, d’après le quotidien populaire De Telegraaf et plusieurs chaînes d’information.

Des guetteurs similaires avaient été impliqués dans le meurtre du journaliste spécialisé dans les affaires criminelles, Peter R. de Vries, en juillet dernier, et dans le meurtre en 2019 d’un avocat qui représentait le témoin clé dans le procès du chef supposé de la “Mocro Mafia”, a précisé le quotidien.

Des agents de police spécialement formés des services de sécurité royale et diplomatique néerlandais ont été affectés à la protection de Mark Rutte avec des “mesures visibles et invisibles”, selon De Telegraaf.

Mark Rutte est connu pour se balader à travers La Haye à vélo, arrivant sur deux roues à des rendez-vous avec le roi des Pays-Bas et des responsables internationaux, avec en apparence peu de mesures de sécurité.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici