Il voulait commettre un massacre contre des Blancs en France

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Il voulait commettre un massacre contre des Blancs en France. La police l’a appris. Elle a jugé bon d’intervenir avant son passage à l’acte.

Le GIGN a pris le dossier en main. Le massacreur potentiel a été arrêté. Bien joué.

“Suivi par le service d’insertion et de probation de Reims après une condamnation pour des violences, un habitant de Taissy a menacé d’en tuer les agents mais de massacrer aussi des Blancs. Interpellé par l’antenne du GIGN, il a écopé d’un an de prison ferme”, raconte L’Union.

Sans préciser la couleur de peau de l’intéressé, d’ailleurs. Mais notre petit doigt nous dit qu’il n’est pas très blanc.

“Les autorités n’ont voulu prendre aucun risque. Au vu des messages très inquiétants du personnage, de ses antécédents de violences et du contexte actuel susceptible de faire basculer des esprits tourmentés, décision fut prise de recourir à l’antenne GIGN de Reims pour l’interpeller à son domicile de Taissy, rue Henri-Warnier, jeudi dernier à 6 heures du matin.”

Voilà où mène l’antiracisme. À force de répéter du matin au soir aux non-Blancs que les Blancs sont des monstres, on fabrique les futurs tueurs de Blancs, qui n’auront même pas besoin d’être islamistes pour commettre des attentats.

Cet homme ne sera sans doute bientôt plus le seul à rêver tout haut d’une extermination antiraciste.

Source: L’Union

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici