Énorme match contre Mélenchon, belle victoire de Zemmour!

Eric Zemmour/DR
Eric Zemmour/DR

On attendait beaucoup du duel Zemmour-Mélenchon, et on avait raison. On a vu ce soir un des plus beaux débats de toute l’histoire de la Cinquième République. 

On a enfin eu un choc frontal, brutal, impitoyable entre la droite française, la vraie, et la gauche française, la vraie. Il y a eu de la culture, des chiffres, des arguments, des rires, des ruses, et on ne s’est pas ennuyé une seule seconde.

Mélenchon a été Mélenchon: dur, carré, à la fois habile et insultant. Il était dans un bon jour. Mais il est tombé sur un os: un contradicteur plus doué, plus énergique, plus déterminé, plus profond que lui. Et ce qui devait arriver est arrivé: Mélenchon a fini dans les cordes, usé, vieilli. Il n’a jamais baissé la garde, mais il s’est rendu compte qu’il était démodé. Tout comme, soudain, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, et Pécresse, Bertrand, Jadot, Rousseau, Hidalgo, étaient démodés.

D’ailleurs, de Macron et Le Pen, le débat n’a jamais parlé. Le centre de gravité du face-à-face, ce fut Zemmour dès les premières minutes et jusqu’au bout. Tout le monde en France voulait savoir s’il était présidentiable, il en était parfaitement conscient, et il a bondi sur ce débat pour monter au peuple sa valeur en première ligne et son arsenal. C’était son débat.

Mélenchon a tenté de l’en déloger, mais il n’y est jamais vraiment parvenu. Il a passé deux heures à courir derrière Zemmour en criant, en lui coupant la parole, en faisant des blagues, en citant des livres, mais rien n’a fonctionné. Le roi de la soirée, occupant le dancefloor sous les sunlights, c’était le Z.

Comptons les points, sujet par sujet. Immigration? Victoire écrasante du Z. Sécurité? Victoire massive du Z. Économie? Victoire élégante du Z. Écologie? Victoire tranquille du Z. Il n’y a pas eu photo.

Zemmour s’est même permis de distribuer quelques baffes biens senties aux fact-checkers de BFMTV, qui le méritaient bien.

Alors, est-il présidentiable? Peu importe. Il est brillant, il est courageux, il est sérieux, il a tenu toutes ses promesses lors de l’émission la plus importante de sa carrière. Et, lentement, Mélenchon a commencé à glisser sur la pente de la retraite.

Pourquoi? Parce que Zemmour avait le réel, la raison et la vérité avec lui, tout simplement.

Ce soir, la France a eu le débat qu’elle méritait. Une page est tournée. Notre pays vient de fracturer la porte de la cave où la gauche l’avait enfermé. Avec ou sans Zemmour, elle peut remonter à la surface. Il a changé la donne. La patrie lui en est reconnaissante.

Du spectacle politique de cette qualité, on en redemande. Pendant cinq ans? Pourquoi pas?

6 Commentaires

  1. tres bon debat ca faisait longtemps que nous n’avions pas eu un echange de cette qualité par contre j’ai ete decue de zemmour a part l’emigration il ne propose rien

  2. il n’y a que la vérité qui aide à la progression dans le bon sens. pourquoi inversez vous les choses ? tout le monde a constaté la faiblesse de zemmour et vous n’arretez pas de dire le contraire. que vous le voulez ou non semmour n’est pas l’homme qu’il fait pour le peuple français. l’avenir vous éclairera !

  3. On reproche à Éric Zemmour de se concentrer sur l’immigration.
    Mais TOUS LES PARAMÈTRES politiques semblent actuellement étroitement en corrélation avec ce thème.
    -Économie.
    -Industrialisation.
    -Formation continue.
    -École,instruction primaire et secondaire etc!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici