Dans la Manche, l’invasion migratoire bat tous les records

Image d'illustration / Photo: Préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord
Image d'illustration / Photo: Préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord

Il y a eu davantage d’immigrés clandestins ayant traversé la Manche, depuis la France vers la Grande-Bretagne, dans de petites embarcations en septembre qu’au cours de tout autre mois de l’année.

À peine trois semaines après le début du mois de septembre, 3872 clandestins ont atteint la Grande-Bretagne, ce qui est supérieur au dernier record de juillet, où 3509 clandestins étaient arrivés.

Le ministère de l’Intérieur britannique a indiqué que 459 clandestins — pour la plupart des Africains — avaient traversé ce mardi la mer entre la Grande-Bretagne et la France dans 14 bateaux, ce qui porte le total pour 2021 à 16 299 personnes, un record en soi et près du double de celui de l’année 2020.

Ces dernières semaines ont été marquées par un autre record: au cours des sept jours précédant le 10 septembre, le nombre de clandestins débarqués a été supérieur à celui de toute l’année 2019, soit 1959 contre 1890.

Certains députés conservateurs ont réclamé le “renvoi immédiat en France de tous ceux qui arrivent par cette voie illégale et font fi des subtilités diplomatiques“. Ils proposent un système de refoulement à l’australienne que Nigel Farage, leader du mouvement pro-Brexit, a promu depuis le début de la crise de la Manche.

J’ai dit que nous devrions déposer ces immigrés clandestins, qui ne sont pas des migrants, sur une plage française et envoyer au gouvernement français une facture pour le coût du transport“, a déclaré le député conservateur Lee Anderson.

Le ministère de l’Intérieur britannique souhaite adopter une approche de “retour” des bateaux, mais seule une “petite proportion” est effectivement interceptée avant d’arriver sur les côtes britanniques, soit 1%.

Environ 64 000 demandeurs d’asile sont hébergés dans des logements financés par le contribuable dans l’attente du traitement de leur demande, ce qui peut prendre plus d’un an en moyenne.

Source: The Times

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici