Il s’octroie 16 500 euros par mois pour diriger une association pro-migrants

Arthur Anane/Photo: DR

C’est Le Canard Enchaîné qui le révèle ce matin: le patron d’une importante association “à vocation sociale” fait l’objet depuis juin d’une controverse pour s’être octroyé un salaire mensuel démesuré de 16 500 euros bruts, plus une luxueuse voiture de fonction, une aide au logement et d’autres avantages…

L’association Equalis est décrite comme un important acteur de la prétendue “économie sociale et solidaire” et gère plus de 70 établissements sur neuf départements, majoritairement en Île-de-France.

Proposant de l’hébergement d’urgence, des centres de soins, des activités d’insertion économique et des services à l’enfance, elle mène de nombreuses actions en faveur des SDF, mais aussi des “migrants“.

Elle salarie près de 1000 employés pour un budget d’environ 85 millions d’euros en 2020, une budget quasi exclusivement composé de “fonds publics“, un euphémisme en langue de bois désignant l’argent extorqué aux contribuables français

Et c’est sur ces “fonds publics” qu’Arthur Anane, directeur d’Equalis depuis sa création, s’est “octroyé” un salaire brut mensuel de plus de 16.500 euros en 2020, plus 533 euros d’aide au logement et 2097 euros alloués par mois à la location-achat de sa voiture de fonction, un puissant SUV Audi de 456 CV.

Le commissaire aux comptes de l’association aurait carrément refusé de certifier la gestion d’Equalis, mentionnant des irrégularités au parquet de Melun, et un membre du conseil d’administration souhaitant rester anonyme s’est montré scandalisé: “Pour moi, ils ont perdu pied, ils ont perdu de vue l’objet social de l’association”.

D’autant que 10 directeurs adjoints bénéficieraient également de salaires bruts annuels compris entre 94.000 et 130.000 euros et des voitures de fonction, à des tarifs atteignant souvent 750 à 900 euros de leasing mensuel avec essence gratuite.

Un audit indépendant mené cet été n’aurait pourtant pas relevé de pratiques illégales, et la présidente du Conseil d’administration, Françoise Jan-Léger, défend la rémunération de ses dirigeants à coup de “Equalis a une croissance forte qui nécessite des professionnels expérimentés et bien formés”.

Hélas, “une croissance forte“, ça veut dire toujours plus d’argent des contribuables… combien d’années de vos impôts représentent un mois de rémunération d’Arthur Anane?

Source: Le Figaro 

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici