Ce djihadiste fiché S. viole ses obligations à sa sortie de prison: le juge le remet en liberté

Image d'illustration / Photo: Capture d'écran Twitter
Image d'illustration / Photo: Capture d'écran Twitter

Quelques jours après les attentats du 14 juillet 2016 à Nice, ce Niçois de 27 ans avait menacé que d’autres attentats islamistes continueraient de frapper les “mécréants”. Des menaces pour lesquelles, il avait été condamné à 3 ans de prison ferme avec une interdiction de   présence dans les Alpes-Maritimes.

D’autres condamnations s’étaient d’ailleurs ajoutées entre-temps. Le djihadiste est sorti de prison fin juillet, avec obligation pendant 6 mois de rester dans sa commune de résidence, à la Valette-du-Var. Mais vendredi dernier, l’islamiste est contrôlé par la police à côté de la gare de Toulon, prétextant attendre une copine “qui vient de Nice”.

Fiché S, le suspect possède également 9 mentions sur son casier judiciaire. Mais malgré le risque d’attentat élevé, la violation de ses obligations et sa dangerosité, le juge des libertés et de la détention sollicité dimanche, pour statuer sur son placement en détention avant sa comparution le lendemain, n’y voit pas de danger et ordonne sa remise en liberté.

Par chance, le tribunal correctionnel de Toulon n’a pas partagé cet avis, et a renvoyé lundi le djihadiste en prison. Il a ainsi été condamné à 1 an de prison ferme, une peine assortie d’un mandat de dépôt, pour n’avoir pas respecté les obligations de surveillance dont il fait l’objet après avoir purgé sa peine pour apologie du terrorisme.

Source: France Bleu

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici