Vous espériez la fin des restrictions? C’est loupé! La Macronie veut prolonger le passe sanitaire

Image d'illustration / Photo: Pixlr
Image d'illustration / Photo: Pixlr

On vous a suffisamment prévenus: la dictature sanitaire s’en fout de votre santé, elle utilise le Coronavirus comme prétexte pour s’installer durablement et vous priver de vos libertés. Voilà que la Macronie d’apprête à prolonger le passe sanitaire au-delà du 15 novembre.

Un projet de loi dans ce sens, afin de pérenniser le passe sanitaire au-delà de la date initialement prévue du 15 novembre, sera présenté en Conseil des ministres le 13 octobre prochain, selon l’entourage du Premier ministre.

Et pourtant, Emmanuel Macron s’est dit, la semaine dernière, prêt à “lever le passe là où le virus ne circule quasiment plus“. Olivier Véran a fait encore tout récemment miroiter la carotte. Or, “en même temps” le gouvernement profite de la psychose anti-Covid, savamment alimentée par sa propagande, pour faire durer ce formidable instrument de contrôle.

L’exécutif veut garder la possibilité de maintenir l’usage du passe sanitaire, “au moins dans les régions les plus touchées” par la Covid-19. En effet, jeudi dernier, Emmanuel Macron s’est dit prêt à “lever le passe, dans les endroits où on le met, là où le virus ne circule quasiment plus“.

Ce prolongement, concocté par le gouvernement, sera débattu au Parlement en octobre, puis voté sans doute par la majorité macroniste.

Le philosophe Pierre Dulau, auteur de Faire face, le visage de la crise sanitaire, explique pourquoi le consentement d’une grande partie de la population française aux mesures liberticides est suicidaire.

Si beaucoup de gens acquiescent à ces mesures (passe sanitaire, contraintes sociales), c’est parce qu’on leur fait miroiter un gain. Un faux choix leur est proposé du type: ‘Si vous voulez retrouver votre vie d’avant, alors il faut obéir à ces mesures’. C’est une fausse promesse“, explique-t-il.

Mais c’est illusoire. “La logique de la distanciation et de la contrainte sociale n’a aucune raison de trouver d’elle-même sa propre limite. Tout pouvoir qu’on cède à l’État, l’État n’y renonce jamais. C’est un principe historique.

En voici l’exemple parfait.

Sources: RTL/ AFP/ Aleteia

2 Commentaires

  1. A ce rythme il vont bien finir par interdire l’Ausweiss papier pour nous imposer la version électronique qui trace les gens 24/24 365/365 jusque dans les wc.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici