Un pasteur suédois homo refuse de marier à l’église les couples hétérosexuels

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Un ministre ouvertement homosexuel, Lars Gårdfeldt, refuse les cérémonies de mariage pour les couples hétérosexuels afin de protester contre une disposition de l’Église de Suède qui permet à ses pasteurs de ne pas marier des couples homosexuels.

Gårdfeldt, qui officie en tant que pasteur dans la ville de Göteborg, a déclaré qu’il ne marierait plus les couples hétérosexuels tant que d’autres ministres de l’Église de Suède peuvent refuser de ratifier l’union des couples homosexuels.

Il a déclaré que les règles qui permettent aux prêtres de ne pas marier certaines personnes devraient également s’appliquer dans son cas, a-t-il dit, “en tant qu’homosexuel, alors je peux dire non aux couples hétéros“.

Lars Gårdfeldt est un militant LGBT au sein de l’Église luthérienne suédoise depuis 25 ans et a “épousé” son partenaire en 2006 lors d’une cérémonie au Canada avant que le gouvernement suédois, puis l’Église de Suède, n’approuvent le “mariage” homo en 2009.

Je veux montrer l’absurdité, théologiquement et éthiquement répréhensible, de refuser le mariage à des adultes consentants. Je veux renverser le débat“, a déclaré Lars Gårdfeldt.

Paradoxalement, en préconisant l’ouverture et la tolérance, il propose de discriminer les personnes qui ne sont pas d’accord avec lui. “Nous ne devons pas ordonner de nouveaux prêtres qui transmettent l’idée que les homosexuels sont des personnes inférieures“, a-t-il dit.

La question du mariage homosexuel est devenue un point central des prochaines élections ecclésiastiques en Suède, certains préconisant que tous les prêtres doivent être obligés de s’aligner sur l’idéologie LGBT et les forcer à célébrer des mariages homosexuels, quelles que soient leurs convictions religieuses.

Le mariage entre personnes de même sexe est autorisé dans l’Église de Suède depuis 2009. Mais une clause permettant aux prêtres de ne pas participer à de telles cérémonies, connue sous le nom de “clause de conscience”, fait l’objet de discussions depuis des années.

La question est débattue dans l’Église suédoise depuis 2017, lorsque l’actuelle ministre social-démocrate de l’Éducation, Anna Ekström, a présenté une motion visant à abroger la “clause de conscience qui permet aux prêtres de refuser le mariage homosexuel ou d’autres mariages contre lesquels ils ont des objections.”

Sources: Sveriges Radio/ Goteborgs-Posten

1 COMMENTAIRE

  1. un pasteur PD ??? et il lui est permis de faire des préches ??? mais ou va l’europe ??? et la Bible, elle sert à quoi en europe ??? demandez vous pourquoi il y a pandémie ! et le vatican observe en silence !!!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici