Encore un coup pour s’imposer chez vous? Le camp de clandestins de Samos s’embrase

L'incendie du camp de clandestins de Samos/DR
L'incendie du camp de clandestins de Samos/DR

“Il n’y a pas de danger pour ceux qui sont encore là, car le feu a pris dans des baraques abandonnées dans la partie ouest du camp”, a assuré hier soir le ministère grec des Migrations, après que se soit déclaré un important incendie dans le camp de clandestins sur l’île grecque de Samos.

Selon les autorités, tous les occupants ont été transportés sur un terrain vide près de l’entrée du camp et seront transférés dans le nouveau camp d’accueil “fermé et accès contrôlé”, inauguré samedi.

Barbelés, caméras de surveillance, scanners à rayons X et portes magnétiques à l’entrée, le nouveau camp ne sera accessible que par les demandeurs d’asile munis de badges dotés de puces électroniques. La nuit, les va-et-vient seront totalement interdits.

Ce sinistre rappelle l’incendie criminel survenu l’année dernière dans le plus grand camp d’Europe, celui de Moria sur l’île grecque de Lesbos, où des clandestins avaient volontairement mis le feu au camp, afin de forcer les autorités européennes à répartir dans toute l’Europe les 13 000 occupants des lieux.

Refusant de partir, les clandestins avaient provoqué des violences et exigé d’être relogés aux frais des Européens. En juin dernier, 4 Afghans avaient été condamnés à 10 ans de prison pour avoir causé l’incendie qui a entièrement détruit le camp. Aucune précision n’a été apporté sur l’incendie de Samos survenu hier soir.

Source: AFP

1 COMMENTAIRE

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici