Une soirée rocambolesque! Un policier saute dans la Seine pour sauver de la noyade une ado bourrée

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

À Ivry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne, un policier n’a pas hésité à se jeter dans la Seine, ce vendredi 17 septembre vers 23h, pour sauver de la noyade une étudiante tombée dans l’eau lors d’une fête animée entre jeunes.

Peu de temps avant, une patrouille du commissariat de police a été appelée pour un risque d’altercation sur le quai Jean-Compagnon, à Ivry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne. Sur place, ils découvrent plus d’une centaine d’étudiants massés au bord de l’eau.

Les policiers constatent alors qu’une jeune femme et deux hommes se trouvent dans l’eau, coincés entre le quai et une péniche amarrée. Les deux étudiants étaient en train de faire leur possible pour maintenir la tête de leur camarade hors de l’eau.

Selon la mairie communiste de la ville, la jeune fille serait tombée dans l’eau lors d’un mouvement de foule provoqué par des tensions, tandis que les deux jeunes hommes étaient ses copains qui ont alors sauté volontairement à l’eau pour la sauver.

Arrivé sur place, un policier s’empresse alors de sauter sur l’embarcation et descend une échelle pour rejoindre les jeunes en difficulté. N’arrivant pas à extraire la jeune femme de l’eau, il se jette alors dans la Seine.

Accroché à une bouée, reliée à la péniche par une corde, ils l’enfile autour du corps de l’étudiante. À ce moment-là, la jeune femme et son sauveteur reçoivent sur la tête… un autre étudiant, complètement bourré, qui tombe dans la Seine depuis le quai!

Heureusement, un autre policier grimpe sur la péniche, attrape la corde et fait remonter son collègue et la jeune femme.

Pendant ce temps, les deux autres étudiants parviennent à s’agripper à l’échelle et à sortir de l’eau. Le troisième larron, alcoolisé à l’extrême, en a fait de même.

La soirée s’est finalement terminé pour les jeunes par une hypothermie et une grosse frayeurs, grâce à l’intervention du courageux policiers.

Source: Le Parisien

1 COMMENTAIRE

  1. Ces mêmes jeunes qui vont vite oublier les gestes de policiers pour leur balancer des pavés dans une manif , c’est ce que l’on appel de la reconnaissance chez les fêtards .

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici