Le passe sanitaire bientôt supprimé? Véran agite la carotte

Image d'illustration / Photo: Fotolia
Image d'illustration / Photo: Fotolia

Après Emmanuel Macron cette semaine, c’est le ministre de la Santé Olivier Véran qui a évoqué, samedi 18 septembre, l’éventualité “d’alléger progressivement les restrictions là où le virus circule le moins d’abord, puis partout sur le territoire“, précisant que “cet allègement pourrait inclure le passe sanitaire“.

S’il est “trop tôt pour relâcher les mesures“, a estimé le ministre de la Santé dans un entretien au Parisien, il y a “des raisons d’espérer que le pire de la crise est passé“.

Nous sommes clairement sur la bonne voie“, a souligné le ministre. “Les contaminations baissent de 30% par semaine, même si chaque jour 8000 personnes en moyenne sont encore infectées. La pression hospitalière diminue également“.

Deux semaines après la rentrée scolaire, nous n’avons par ailleurs, pour l’heure, pas observé de rebond épidémique“, a-t-il ajouté.

Olivier Véran affirme qu’il est possible alléger “progressivement” les restrictions si la situation continue de s’améliorer. Partout en France? Non, “là où le virus circule le moins d’abord“, a-t-il déclaré.

Cette gradualité pourrait permettre à la Macronie de désamorcer petit à petit les conflits avec le personnel de la santé et autres groupes touchés par la quasi-obligation vaccinale instaurée avec le passe sanitaire.

“Ce que nous voulons, c’est que les Français puissent respirer le plus tôt possible”, a conclu le ministre, en admettant implicitement que c’est la politique macroniste d’oppression sanitaire qui nous empêche de respirer.

Source: Le Parisien

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici