Leurs traditions menacées, les chasseurs manifestent contre les “talibans du Paristan”

Manifestation de chasseurs/DR
Manifestation de chasseurs/DR

“Les chasseurs ont été le détonateur mais toute la ruralité est là”, se félicite le directeur de la Fédération des chasseurs des Landes, Régis Hargues, à Mont-de-Marsan où plus de 16 000 personnes ont défilé selon la préfecture. Ce samedi, d’autres manifestations ont eu lieu à Amiens et à Redon pour défendre la chasse.

“Dans nos campagnes, le portable ne passe plus, on n’a plus d’épicerie, on n’a plus de pharmacie, on est délaissés de partout et en plus, maintenant, on veut nous enlever nos traditions, notre chasse que nos anciens nous ont apprise et que l’on tient à conserver. Ça, c’est complètement anormal.”, s’insurge Christian Bonas, président de chasse dans le Lot-et Garonne.

“On en a marre, quoi! Il y a des problèmes dans les banlieues, nous on pose de problème à personne. C’est à nous qu’on veut créer des problèmes. Et on touchera pas à nos traditions! Les gens qui n’ont pas compris ça, ils vont à la rencontre de gros problèmes”, assure-t-il.

“J’en ai marre de voir ma culture partir en lambeaux. On a déjà éradiqué ma langue, le gascon, maintenant ce sont les chasses traditionnelles, à l’alouette, la palombe…”, déplore Éric, 47 ans, un autre Landais qui en a assez des “talibans du Paristan” et des “idéologues de la capitale”.

Source: AFP

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici